Football Le vice-président du club Bruno Venanzi et le directeur sportif Axel Lawarée veulent stopper la spirale négative en redistribuant les cartes.

Le Standard est à la dérive. Eliminé de l'Europa League et de la Cofidis Cup, le club liégeois n'a plus que le championnat pour sauver sa saison. Et là aussi, c'est mal embarqué pour accrocher les playoffs 1.

Pour mettre fin à la spirale négative, la direction du club a décidé de prendre des mesures. Ce jeudi, le vice-président Bruno Venanzi et le directeur sportif Axel Lawarée, ont communiqué ces mesures à la presse.

Parmi les décisions importantes, il y a notamment l'intégration de 7 jeunes au noyau A. "Certains joueurs de l'équipe première pourraient faire le chemin inverse et ne pas participer au stage hivernal", a prévenu Bruno Venanzi.








"Je vois mal un Cheikh arriver au Standard avec deux valises de 62 millions"

Si l'aspect sportif était au cœur de la conférence de presse donné par Bruno Venanzi et Axel Lawarée ce jeudi après-midi, le contexte extra-sportif a aussi été évoqué.

Le vice-président du club a tenu à calme le jeu sur les rumeurs de rachat. "C'est une invention des journalistes, a-t-il lancé. Je vois mal un Cheikh arriver en bord de Meuse avec deux valises de 62 millions d'euros. Ce ne sont que des rumeurs infondées. Si Duchâtelet veut revendre? Posez-lui la question mais, à ma connaissance, non."