Football

Toutes voiles dehors et porté depuis quelques semaines par un élan dont Anderlecht avait été la dernière victime mercredi en Coupe (0-1), le Standard comptait bien ravir la 5e place de l'Antwerp - et se porter à hauteur de Saint-Trond, 4e - sur la lancée dimanche à Sclessin. Raté !

 Il a pourtant eu la chance, mais aussi le mérite, d'ouvrir la marque par Orlando Sa dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Il a cependant ensuite laissé l'Antwerp revenir sur penalty à la 72e, avant d'hériter à son tour d'une opportunité exceptionnelle tombée du ciel, mais manquée par Sa, de tuer le match des onze mètres à la 89e. Bref il reste à la 6e place, dont il sera même délogé par La Gantoise, si les Buffalos s'imposent en soirée (20h00) à Zulte Waregem.

Heureusement les supporters ne changent, eux, jamais de couleurs. Ceux de l'Antwerp étaient donc bien présents dimanche après-midi à Sclessin, où un gros contingent s'était déplacé.

Ils doivent pourtant avoir appris avec beaucoup d'amertume que le rêve de leur président Paul Gheysens et de son principal associé Luciano D'Onofrio, est de quitter au plus vite le navire anversois pour s'emparer du luxueux vaisseau de la famille Vanden Stock.

Tout le monde avait pourtant souligné combien ce retour en son sein de l'Antwerp était un bienfait pour la Jupiler Pro League.

La qualité de ses prestations lui a même valu de se déplacer au Standard avec l'objectif d'y défendre sa 5e place en lui tenant tête. Et il y est parvenu (1-1).

C'est même le gardien rouche Guillermo Ochoa qui a dû repousser la première frappe du capitaine anversois Faris Haroun à la 6e. Son vis-à-vis Sinan Bolat, un des artisans du dernier titre du Standard en 2009, capta lui un dangereux centre au cordeau de Carlinhos à la 21e, juste avant la sortie d'Edmilson, mal remis d'un contact avec Sambou Yatabaré quelques minutes plus tôt, et remplacé par Beni Badibanga.

Le Standard allait toutefois ouvrir le score au meilleur moment, selon l'expression d'usage quand une équipe marque dans les arrêts de jeu de la première mi-temps.

Ce qui fut précisément le cas du Standard. Orlando Sa, qui avait déjà fait mouche en position hors jeu à la 35e, transforma en effet cette fois un service de Valeriy Luchkevych en toute légalité (1-0, 45e +1). Le 6e but du Portugais en championnat.

Un penalty concédé par Christian Luyindama (faute sur William Owusu) et transformé tant bien que mal par Geoffry Hairemans a cependant tout remis en question (1-1, 72e).

D'autant que le Standard a nettement accusé le coup, même si l'entrée sur le terrain de Renaud Emond (83e) a failli être couronnée de succès, une tête de l'ancien virtonnais terminant sa course hors de portée du gardien, mais sur la transversale, à la 87e.

Orlando Sa bénéficia ensuite d'un penalty providentiel en s'écroulant aux pieds de Dylan Batubinsika à la 89e.

Mais il ne le tira pas mieux qu'Edmilson en Coupe mercredi au Parc Astrid, ou à peine, Bolat détournant en tout cas son envoi, puis la reprise à bout portant d'Uche Agbo...

Van Damme espère que le Standard sera en playoffs 1

Renaud Emond : "Je n'ai pas vu s'il y avait faute. Dans ces phases-là, ça peut aller dans les deux sens donc je ne sais pas. On joue à domicile dans un gros match, Si on gagne on est 4e donc il y a forcément un goût de trop peu, surtout en ayant un penalty à la 90e, que Sinan sauve bien. C'est une question de chance aussi. Le prochain sera dedans. On est en confiance, on joue un bon football et on est sur une bonne série, malgré le coup d'arrêt. Mais on sait qu'on est dans la bonne direction."

Concernant le penalty concédé par Luyindama : "C'est le football, il est a fait énormément de très bons matches dernièrement et nous a sauvés quelques fois. Ca arrive à tout le monde. J'ai pas eu de réussite aujourd'hui parce que le gardien était dedans mais c'est comme ça. Je continue à me battre et à donner tout ce que j'ai sur le terrain et à l'entraînement. Un jour ça finira par payer."

Jelle Van Damme : "Chaque équipe a eu sa mi-temps. On a été mature en deuxième. On a bien commencé, malgré le fait qu'ils essaient toujours de marquer dès le début du match. Mais on a su relever la tête après le but en fin de mi-temps. Aujourd'hui, c'est un très bon point pour nous et il n'y a que du positif. Quand je marche ici, je me sens chez moi. Les supporters sont là pour moi et ça fait bizarre, mais une fois que le match commence, je suis un joueur d'Anvers et je donne tout. Il faut être réaliste, on joue match par match mais les playoffs 1, ce sera compliqué, je ne veux pas trop penser à ça. Le Standard a fait deux matches costauds, donc j'espère qu'ils seront en playoffs 1."

Sinan Bolat : "C'est difficile pour les supporters du Standard. Je suis presque déçu car ça reste un grand club de ma carrière. Je comprends qu'ils soient fâchés sur moi mais je fais mon travail."

Faris Haroun : "L’entraîneur nous a dit qu'il ne voulait pas spécialement l'égalisation mais qu'il ne voulait plus qu'on prenne un goal. On a attendu le bon moment et on a réussi à égaliser. Je dois donc féliciter le groupe pour ce bon match."

Christian Luyindama : "Je n'ai rien fait mais l'arbitre a sifflé penalty. C'est comme ça, c'est passé et il faut rester dans son match."

Laszlo Bölöni : "Un match nul comme ça, je le considère presque comme une victoire vu la façon dont on a joué."

Ricardo Sa Pinto : "De la première à la dernière minute, mon équipe a essayé de jouer au football et de gagner ce match. Ils ne risquent rien et nous empêchent de prendre les 3 points. La seule chose qui nous a manqué, c'est de marquer ce penalty parce qu'on a fait tout ce qu'il fallait. On a eu un planning chargé mais ce n'est pas à cause de ça qu'on perd des points aujourd'hui, c'est comme ça."


REVIVEZ NOTRE DIRECT COMMENTE