Le Standard renoue avec la victoire

PAR HUGUES FERON Publié le - Mis à jour le

Football

ÉCLAIRAGE

Décrié par une partie de ses joueurs, l'entraîneur d'Anderlecht Aimé Anthuenis abattra une carte importante, ce dimanche à Gentbrugge, dans une course au titre à laquelle son équipe est, étonnamment, toujours mêlée. De leur côté, Bruges (face au Lierse) et Genk (à Alost) semblent en effet promis à obtenir trois points supplémentaires.

Etonnamment est bien le terme adéquat, au vu des dernières prestations des Anderlechtois. Battus dans le choc au sommet à Bruges, vainqueurs à l'arraché d'une équipe d'Alost qui n'a pris que trois points lors de ses 17 dernières rencontres (un record du genre), les doubles champions en titre restent en effet concernés par les lauriers nationaux. Et ce en profitant surtout des... faux pas de leurs adversaires, dans un championnat plus ouvert que jamais.

Leurs éternels rivaux Blauw en Zwart ont en effet déjà raté à de nombreuses reprises l'occasion de creuser un écart irrémédiable, notamment en s'inclinant en décembre au Parc Astrid, mais aussi ensuite à domicile face à Lokeren et, dimanche dernier, au Fenixstadion de Genk où ils menèrent deux fois à la marque.

PUTSCH AVORTÉ

Quoi qu'il en soit, la crise interne a éclaté au grand jour cette semaine à l'ombre de St-Guidon. Un référendum, organisé par Filip De Wilde et le capitaine Glen De Boeck au sujet de leur entraîneur, accoucha d'une souris, la majorité des joueurs (13) accordant son soutien au coach waeslandien.

Si le putsch

a avorté, la blessure sera cependant difficile à cicatriser. Le mentor des mauves continuera-t-il à aligner les six joueurs qui ont voulu le destituer? Probablement, mais les esprits seront loin d'être sereins au moment du coup d'envoi, ce dimanche à 13h.

Chance dans leurs heurts et malheurs, leurs adversaires gantois ne sont pas beaucoup mieux lotis. L'entraîneur français Patrick Rémy est en effet passé à la trappe ce jeudi, et a été remplacé par son adjoint Herman Vermeulen, sur décision du président Yvan De Witte. Après une reprise difficile en janvier, ponctuée par une défaite à La Louvière samedi dernier pour un bien pâle 3/15, les Buffalos espèrent désormais trouver le fameux choc psychologique.

© La Libre Belgique 2002

PAR HUGUES FERON

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM