Football

Bruno Venanzi a signifié à l'ancien Diable rouge qu'il mettait fin à leur collaboration.

Quelques heures après avoir révélé ses vérités dans La DH, Daniel Van Buyten en aurait payé le prix fort. Son aventure en tant qu'administrateur du club et bras droit du président Bruno Venanzi prend fin aujourd'hui. Un an et quatre mois après l'officialisation de sa venue, l'ancien Diable rouge quitte donc le club qu'il disait "vouloir aider" par la petite porte. Dimanche soir à Waasland-Beveren, son absence au sein de la tribune d'honneur n'est pas passée inaperçue et en a intrigué plus d'un. Quelques heures avant le match, il s'était vu signifier par son président qu'il n'était pas nécessaire qu'il se rende au Freethiel.

Ce lundi, Van Buyten a été convoqué par son président dans son bureau. Les deux hommes ont donc eu un entretien au cours duquel Bruno Venanzi a fait part de sa déception mais aussi et surtout de sa colère. Le premier février dernier, nous faisions état de la position fragilisée de Daniel Van Buyten au sein du club. Selon nos informations, l'ancien défenseur central se questionnait sur son avenir. Un questionnement qu'il a confirmé, ce matin, dans nos éditions.

Le lendemain, nous évoquions les raisons qui allaient amener les deux parties à se séparer. L'implication du bras droit du président était remise en cause. S'il ne se sentait pas écouté, Daniel Van Buyten ne semblait pas non plus être à l'écoute. Les critiques à son encontre s'accumulaient au fur et a mesure que les semaines passaient. Le mercato hivernal aura également été déterminant. Bruno Venanzi ayant décidé de suivre son directeur sportif, Olivier Renard, Daniel Van Buyten ne pesait donc plus aussi lourd que lors de son arrivée.

En interne, les tensions entre les décideurs étaient réelles. La situation n'était plus tenable pour les deux parties. Au sein du groupe de joueurs, nombreux sont également ceux qui ont marqué leur désapprobation quant au mode de fonctionnement de l'administrateur du Matricule 16. Bref, Daniel Van Buyten était dans les cordes et sa sortie de ce lundi aura finalement joué en sa défaveur. Dimanche soir au Freethiel, des supporters liégeois avaient déployé une banderole assez explicite et au final, plutôt visionnaire : "Van Buyten/Henrotay : buiten". Le premier ne sera plus présent au club, le second…. Non plus. Daniel Van Buyten n'ira donc pas au bout de son mandat d'administrateur qui courait jusqu'en juin 2017.​