Football Au menu de ce jeudi, une boulette "caballeresque", un gamin décisif, les larmes du Pérou, des Australiens finalement ravis du VAR et l'infirmerie belge qui se vide : voici les cinq événements marquants de la huitième journée de ce Mondial.

1. Cabazero

Ce n'est pas la première boulette d'un gardien mais c'est certainement la plus belle depuis le début de cette Coupe du monde. Et surtout, elle donne le ton de la déroute argentine contre la Croatie. A la 53ème, le gardien argentin Caballero, la doublure de Courtois à Chelsea, a voulu jouer au plus malin face à Rebic sauf que sa passe a directement atterri dans les pieds du Croate qui a magnifiquement profité de ce cadeau.

2. Kylian Mbappé dans l'histoire des Bleus

A 19 ans et six mois, Kylian Mbappé est devenu le plus jeune buteur français dans un tournoi majeur - Coupe du monde ou Euro - grâce à sa réalisation contre le Pérou. Il a battu le record établi en 1998 par David Trezeguet face à l'Arabie Saoudite (20 ans et 246 jours). Mbappé a marqué de près à la 34e minute, après une frappe d'Olivier Giroud déviée par un pied péruvien. L'attaquant du PSG a ainsi inscrit son 5e but en 17 sélections. Il est aussi le premier joueur à marquer en Coupe du Monde en étant né après la victoire de la France en 1998.


3. Le Pérou en larmes

De retour après 36 ans d'absence, le Pérou a montré un beau visage mais n'a pas été récompensé de ses efforts. Après la défaite injuste face au Danemark, les Péruviens ont offert une belle opposition face à la France mais ont une nouvelle fois dû s'incliner sur un score arsenal. La déception était énorme au coup de sifflet final dans les rangs péruviens.

© afp

4. Le VAR se réconcilie avec l'Australie

Lors de la première journée, les Australiens avaient été les premières "victimes" du VAR. Face à la France, l'assistance vidéo avait permis à l'arbitre de modifier sa décision et d'accorder un penalty à la France. Face au Danemark, le VAR est intervenu en faveur des Socceroos en attirant l'attention de l'arbitre sur une main danoise. Les espoirs sont minces mais l'Australie peut encore croire à la qualification.


5. Après Vermaelen, Kompany

L'infirmerie des Diables se vide et l'espoir d'avoir une équipe au grand complet face à l'Angleterre renaît. Vincent Kompany a repris les entraînements ce jeudi après-midi. Vince The Prince n'a pas encore repris avec le groupe mais il a tapé la balle. Plus tôt dans la journée, c'est Thomas Vermaelen qui pointait le bout de son nez avec le groupe.