Football Au programme ce lundi : l'entrée en lice des Diables rouges, qui ont rassuré en deuxième période face au Panama. L'Angleterre et la Suède se sont aussi assurés des victoires dont l'une d'elles grâce à l'intervention du Video Assistant Referee (VAR). Voici les cinq événements marquants de la cinquième journée de ce Mondial.

1. La FIFA peut à nouveau se féliciter du VAR

La Suède rejoint le Mexique en tête du groupe F et ce, grâce à l'intervention du Video Assistant Referee (VAR). Peu après l'heure de jeu (65e), le Sud-Coréen Min-woo Kim a accroché Claesson dans la surface de réparation. Une faute que l'arbitre salvadorien Joel Aguilar n'avait pas sifflée. Elle a été justement remarquée par le VAR, qui a accordé le penalty à la Suède, ensuite converti par Granqvist (1-0).


2. L'Angleterre, so british

Les Three Lions ont tellement pris l'habitude de décevoir que les médias britanniques ont davantage insisté sur les déconvenues du passé plutôt que la rencontre prévue contre la Tunisie. Pour leur entrée en matière lors de cette Coupe du monde en Russie, les hommes de Gareth Southgate se sont fait peur. Si l'attaquant de Tottenham a ouvert le score à la 11e minute, les Anglais ont dû se battre pour empêcher de repartir avec un nul après l'égalisation de Sassi à la 35e. Harry Kane a sauvé les siens d'une énième désillusion en inscrivant le 2-1 dans les arrêts de jeu.


3. Courtois sauveur

Le gardien titulaire des Diables rouges le reconnait, "cela fait du bien si on peut faire un sauvetage crucial". Un gain de confiance pour les matches à venir grâce à l'intervention de Thibaut Courtois peu avant l'heure de jeu. Roberto Martinez reconnait aussi l'importance du portier. "Il n'a pas été mis à contribution pendant 50 minutes mais il a réussi à remporter un face-à-face au bon moment."


4. Le Panama a été digne

Qualifié pour la première Coupe du monde de son histoire, le "Petit Poucet" n'a pas démérité face aux Diables rouges. Les hommes d'Hernan Gomez ont tenu bon pendant près d'une heure de jeu, empêchant nos Belges d'inscrire le moindre but. Obligé de se dégarnir après l'ouverture du score par Dries Mertens à la 47e minute, le Panama n'a pas résisté aux grands joueurs de Roberto Martinez.

5. Charles Michel soutenait les Diables place Wiener

En bon supporter qui se respecte, le Premier ministre Charles Michel a soutenu l'équipe nationale depuis la place Léopold Wiener, à Watermael-Boitsfort.