Football

La Coupe du monde a débuté ce jeudi et quelques petits événements retiennent déjà notre attention. Voici les cinq événements marquants de cette première journée. 

1. Une victoire écrasante de la Russie et déjà un but somptueux pour les Russes.

La Russie n'a pas fait dans le détail face à l'Arabie saoudite en ouverture du Mondial (5-0).

Parmi les cinq buts marqués, le quatrième est sûrement le plus beau : d'un fabuleux extérieur du pied, Denis Cheryshev a assommé les Saoudiens.


2. Premier jour et déjà une première polémique!

Robbie Williams fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Le chanteur britannique était invité à ouvrir la Coupe du monde juste avant la rencontre Russie - Arabie saoudite ce jeudi.

Lors de sa performance, l'homme de 44 ans a fait un doigt d'honneur devant les caméras.


3. Kévin De Bruyne n'hésite pas à y aller au charbon sur Januzaj lors d'un démarquage

Devant environ 300 spectateurs, une cinquantaine de journalistes et plus encore de membres de la sécurité (armée et police comprises), les Diables ont offert pas mal de spectacle. Dans des petits matches, on a vu De Bruyne et Hazard très en forme notamment, tandis que Laurent Ciman était très motivé et a même fait râler Jan Vertonghen en le taclant, de manière pourtant correcte à première vue.

Mais c'est en fin d'entraînement que le plus gros tacle est venu. Il était l'oeuvre de Kevin De Bruyne, sur Adnan Januzaj. Alors que le joueur de la Sociedad héritait du ballon le long de la ligne de touche, KDB a décidé qu'il ne ferait pas le déplacement pour rien et a taclé son équipier de manière assez virile. Les supporters russes ont frémi quelque peu et on a même entendu un "No good, Kevin !" dans les tribunes. Jusque là, De Bruyne avait été beaucoup acclamé. Le Citizen s'est replacé sans avoir un regard pour Januzaj.

Après la séance, Kevin De Bruyne est allé s'excuser auprès de Januzaj. Le médian offensif de la Sociedad a accepté ses excuses et il boîtait quelque peu.


4. Poutine téléphone au sélectionneur russe en conférence de presse pour le féliciter

Le sélectionneur russe Stanislav Cherchesov a immédiatement été félicité par le Président russe Vladimir Poutine jeudi en pleine conférence de presse après la victoire de la Russie 5-0 face à l'Arabie Saoudite en match d'ouverture du Mondial 2018.

Cherchesov a interrompu brièvement la conférence de presse pour s'entretenir au téléphone avec Poutine. "C'était le président, il a appelé pour nous féliciter, moi et l'équipe, pour la victoire", a expliqué Cherchesov dès son retour dans la salle de presse. "Il nous a dit que nous devions continuer de cette manière", a-t-il ajouté.

5. Une cérémonie d'ouverture du Mondial très courte à Moscou

La cérémonie d'ouverture de la 21e Coupe du mode football, jeudi après-midi au stade Loujniki de Moscou, a été marquée des tableaux célébrant le ballon rond et les 32 nations participantes réalisés par des danseurs aux couleurs chamarrées.

Elle a été animée musicalement par les airs du compositeur russe Piotr Tchaïkovski et surtout les tubes plus actuels du Britannique Robbie Williams parfois accompagnée par la Russe Aida Gariffulina. Elle a permis de revoir l'ancienne star brésilienne Ronaldo, double champion du monde (1994 et 2002), en costume et cravate et l'ancien gardien de but espagnol Iker Casillas qui a apporté le trophée de la Coupe du monde.

Après dix minutes parfaitement réglées, la cérémonie a cédé la place au premier des 64 matchs du tournoi, Russie-Arabie Saoudite, dont la coup d'envoi devait être donné à 17h00 (belges).