Football Après leur début de saison parfait (12 sur 12), les Zèbres ont accumulé une grosse dose de confiance. Au point de revoir leurs objectifs (PO1 et Coupe) à la hausse ? S’ils continuent à prester de la sorte, ils peuvent, selon nous, légitimement viser le Top 3. Voici pourquoi.

1. Le coach: Mazzu est un magicien

Felice Mazzù entame sa cinquième saison à la tête du Sporting. Et il n’a jamais semblé si sûr de lui. En amenant le Sporting en PO1 deux fois en trois années, il était, selon certains, arrivé au paroxysme de ce qu’il pouvait réaliser avec Charleroi. Mais de semaine en semaine, Mazzù semble repousser les limites. La saison dernière, il avait, par son 3-5-2 solide et audacieux, permis aux Zèbres de rêver d’Europe jusqu’au bout. Et depuis la reprise, il a installé ce 4-4-2 hyper équilibré qui fonctionne à merveille. Les joueurs y semblent libérés et en confiance. En parvenant à tirer le meilleur de son équipe, alors que la saison vient à peine de débuter, Mazzù a une nouvelle fois prouvé à quel point il était un fin tacticien. Voire un magicien. Entouré d’un staff, uni comme les doigts d’une main, dont le travail, moins médiatisé, doit être tout autant salué…

2. La stabilité: le noyau est resté le même à 85%
(...)