Football L'élimination de l'Allemagne a fait trembler toute la planète foot ce mercredi !

1) Une élimination historique de l'Allemagne

L'Allemagne sortie avant le deuxième tour de la Coupe du monde, on avait plus vu ça depuis... 1938. C'est dire le séisme qu'il s'est produit dans la planète foot ce mercredi un peu avant 18h. Les cadres absents, les attaquants peu efficaces et une défense qui a fait ce qu'elle a pu, voici les raisons d'un échec retentissant du côté de la formation germanique. Après cinq demi-finales d'affilée dans les grandes compétitions, c'est aussi un camouflet terrible pour Joachim Löw. Tout le projet est à revoir. Mais comme on dit, les grandes équipes ne meurent jamais.

© AP

2) Le VAR encore star du jour

Le premier but des Coréens a été accordé après l'intervention du VAR. Dans les arrêts de jeu ce match face aux Allemands, l'arbitre de jeu a pris son temps avant de valider ce goal et d'annihiler du même coups les espoirs des Allemands. Du côté du Mexique, Hernandez a bien cru qu'il avait causé un penalty en faveur des Suédois. Alors que le score était de 0-0, l'attaquant a contrôlé la balle de la main dans sa propre surface. Après intervention du VAR, le penalty n'a pas été accordé pour l'équipe nordique. Le Costa Rica a bien cru bénéficier d'un penalty mais Ruiz, hors jeu au début de la phase, a vu le VAR ne pas le lui attribuer. Finalement Ruiz a tout de même marqué son petit grâce au dos de Sommer, sur penalty à nouveau, ironie de l'histoire...

© AP

3) Le Costa Rica débloque son compteur de but et sauve son Mondial

Surprise du dernier mondial brésilien, le Costa Rica a fait un véritable flop cette saison. Battu par le Brésil 2-0 et par la Serbie 1-0, les Costariciens ont sauvé leur honneur en inscrivant deux buts contre les Suisses (2-2). Ils terminent bons derniers du groupe E avec quatre buts encaissés (malgré un excellent Keylor Navas), et deux réalisations. Une Coupe du monde à oublier pour les Ticos.

4) Coutinho dans tous les bons coups

Il n'a pas marqué mais, une nouvelle fois, été dans tous les bons coups. La vraie star du Brésil sur cette Coupe du monde, c'est bien Coutinho. Il a délivré un délicieux assist pour Paulinho lors de l'ouverture du score. S'il avait marqué, il aurait continué sa série de buts en sélection, lui qui avait marqué lors des dix dernières rencontres. Le Brésil aura bien besoin de joueur barcelonais en pleine forme pour aller dans la compétition car pour le moment, il est le seul attaquant au niveau pour la Seleçao.


5) Jimmy Durmaz au Parlement suédois

Victime d'insultes racistes et de menaces de mort après sa faute ayant amené le coup-franc de Toni Kroos, l'attaquant suédois Jimmy Durmaz a reçu un soutien de poids en la personne d'Annika Strandhäll, ministre des affaires sociales, qui s'est présentée au perchoir avec le maillot du numéro 21. Une belle marque de soutien qui a visiblement inspiré la Suède, solide vainqueur du Mexique 3-0 et qualifiée pour les huitièmes de finale avec la première place du groupe F en prime.