Football

Robert Waseige a confirmé qu'il ne dirigera pas les Diables Rouges le mercredi 25 avril à Prague à l'occasion de leur match amical face à la République tchèque, vendredi en fin de matinée lors d'une conférence de presse tenue au siège de l'Union belge de football.

Le sélectionneur fédéral se remet bien de son quadruple pontage coronarien subi le 30 mars dernier au CHU de Liège. Vince Briganti et Jacky Munaron s'occuperont de la préparation et dirigeront la rencontre à Prague.

«Ce n'est pas parce que le sélectionneur fédéral n'est pas là que l'équipe nationale s'arrête de tourner, tenait à préciser lui-même Robert Waseige. Je fais partie d'une structure, d'une cellule avec une équipe de collaborateurs. La commission technique est derrière tout cela. Pour moi, il n'y aura pas de problème autour de cette rencontre. C'est un match amical certes, mais il est considéré comme une rencontre officielle et abordée comme les rencontres de qualifications. Il est dangereux d'identifier une sélection nationale à un seul homme. Les Diables Rouges forment une cellule avec son organigramme. Cette fois, c'est Vince Briganti qui présentera la sélection, mais sinon rien ne change dans l'approche de la rencontre.»

Robert Waseige devrait d'ailleurs être du voyage en Tchéquie en tant que spectateur invité par le président de l'Union belge.

«J'invite personnellement M. Waseige, a confirmé Michel D'Hooghe. Si son état de santé le permet, nous partirons le matin de la rencontre. Il sera notre hôte d'honneur et accompagnera la délégation à Prague. Quand un homme est en bonne santé, il a mille objectifs. Quand il a un problème, il ne doit en avoir qu'un. Se rétablir le mieux du monde. Nous souhaitons voir Robert Waseige au sommet de sa forme pour les rencontres de qualifications contre la Lettonie et à Saint-Marin. Et surtout, nous souhaitons à un ami de se reposer et nous lui donnons le temps de le faire.»

Les traits un peu tirés, mais heureux d'être là, Robert Waseige tenait à rassurer sur son état de santé. Le sélectionneur fédéral doit à présent prendre deux semaines de grand repos pour reprendre le cours d'une vie normale. «J'ai déjà eu quelques problèmes importants, soulignait Robert Waseige souriant, mais cette fois-ci, c'est tout de même très spécial. Je suis vraiment très heureux d'être là. Mon programme maintenant, c'est du calme et encore du calme. Deux semaines de repos complet. J'ai subi un quadruple pontage qui n'était pas urgent, mais nous avons jugé avec mon cardiologue qu'il était nécessaire. Me voilà rajeuni de dix ans. Je tiens ici à remercier très chaleureusement tout le personnel du CHU de Liège pour leur extraordinaire travail. Vis-à-vis de moi, car j'ai été extraordinairement bien soigné, d'abord aux soins intensifs puis en cardiologie. Mais de façon générale, ces gens font plus que leur travail. C'est un devoir pour eux. Dieu sait combien de sirènes j'ai pu entendre aux urgences durant mon court séjour. C'est ce genre de situation qui fait vraiment prendre conscience de leur boulot. Je voudrais exprimer ma plus profonde gratitude envers toutes les personnes qui m'ont manifesté, même de la façon la plus humble, leur sympathie.

Il m'est impossible de remercier personnellement tout le monde, mais je voudrais qu'ils sachent combien j'ai été touché par leur démarche.»

(D'après BELGA)

© La Libre Belgique 2001