Football

Quelques jeunes stars montantes espèrent crever l’écran au Mondial 2010, à l’image de l’Américain Jozy Altidore (20 ans) ou du Camerounais Nicolas Nkoulou (20 ans), qui partent titulaires quand beaucoup de joueurs de 20 ans viennent surtout pour apprendre, comme le Mexicain Carlos Vela.

Avant eux, Pelé, champion du monde à 17 ans en 1958, ou Mickael Owen, auteur d’un but de légende contre l’Argentine à 18 ans (1998), avaient éclaté sur la grande scène mondiale.

Les deux équipes qui emmènent le plus de joueurs âgés d’une vingtaine d’années sont les deux derniers champions du monde des moins de 20 ans, le Ghana, et des moins de 17 ans, la Suisse.

Elu meilleur joueur du Mondial 2009 U20, le Ghanéen Dominic Adiyiah pourrait être une des révélations de la Coupe du Monde. S’il ne part pas forcément titulaire, son sélectionneur serbe, Milovan Rajevac, pourrait le faire entrer en cours de partie pour exploiter son flair. Auteur de huit buts au Mondial 2009, Adiyiah a également montré ses nerfs en marquant en finale contre le Brésil un tir au but décisif : s’il ratait, le Ghana perdait.

Arrivé de Fredrikstad (Danemark) à l’AC Milan en janvier, il n’a pas encore joué en équipe première, mais l’avenir lui appartient.

La Suisse, elle, a emmené plusieurs de ses gamins prodiges, des enfants de l’immigration, signe que la société suisse est en train de changer. Xherdan Shaqiri, qui jouait il y a peu dans les U17, est un des plus grands espoir du football helvète. D’origine albanaise, né au Kosovo, Shaqiri est, pour l’instant, le plus jeune joueur de la Coupe du Monde 2010. Né le 10 octobre 1991, il a encore 18 ans. Shaqiri est un petit (1,68 m) milieu offensif très dribbleur qui s’est imposé aux Grasshoppers.

Près de lui sur le terrain pourrait évoluer le milieu Eren Derdiyok, d’origine turque (Bayer Leverkusen), qui aura 22 ans le 12 juin, quatre jours avant Espagne - Suisse.

Ces jeunes perles font partie des rares adolescents ou post-adolescents à pouvoir espérer un temps de jeu conséquent avec Altidore et Nkoulou. Le premier est un joueur extrêmement puissant mais encore mal taillé techniquement. Il a néanmoins toutes les chances de jouer en Afrique du Sud, surtout en l’absence de Charlie Davies, pas totalement remis de son grave accident de voiture en début de saison.

Nkoulou, lui, est assuré d’une place dans la charnière centrale camerounaise, avec Aurélien Chedjou ou le "vieux" Rigobert Song.

Au Mexique, le jeune Carlos Vela (21 ans) est une vedette, mais il ne joue guère à Arsenal. En Allemagne, l’attaquant formé au Bayern Munich, Thomas Müller (20 ans), a montré de bonnes choses en Ligue des champions, mais il est encore derrière Podolski, Klose ou Gomez dans la hiérarchie des buteurs allemands.

Le milieu de Monaco Lukman Haruna (19 ans) ou le Néo-Zélandais Chris Wood (18 ans) pourront peut-être eux aussi montrer le bout de leur nez. Mais personne ne battra lors de cette édition le record du Nord-Irlandais Norman Whiteside, le plus jeune joueur à avoir disputé une Coupe du Monde. Il avait 17 ans un mois et un jour lorsqu’il a disputé un match contre la Yougoslavie au Mondial 1982.