Football Actuellement ébranlé par un scandale sans précédent, le football belge tremble sur ses bases. Dans le cadre de cette affaire, un arbitre s'est livré anonymement et affirme être l'objet de pressions régulières.


"Il n'y a presque aucun match qui n'est pas truqué ou joué à l'avance" souffle d'entrée cet arbitre, qui a souhaité conserver l'anonymat, à nos confrères de RTL Info. "Les matchs ne sont pas truqués par les arbitres, les matchs sont truqués par les présidents eux-mêmes." Ces derniers paieraient la prime de victoire pour encourager l'adversaire à perdre.

Usage des moyens modernes de communication et réseautage seraient, toujours selon ce témoin, utilisés pour influencer les arbitres, qui se verraient aussi proposer des cadeaux, rapporte RTL Info.

"On est reçu par des responsables arbitres. Eux sont limites chargés de nous faire comprendre comment doit se dérouler le match par la suite. C'est là que la pression commence. Lorsqu'on arrive sur le terrain, ça se confirme. Avec le président qui vient dans le vestiaire, qui nous serre la main, qui continue de nous faire comprendre… que voilà, il y a un restaurant après, une bouteille sur la table, des tickets restaurants, cinéma ou concert… C'est du financement indirect, donc de la corruption indirecte".

Et si l'on peut croire, ou que l'on préfère peut-être croire, que les trucages sont invisibles une fois le match commencé, l'arbitre coupe court à cette croyance. "Quand une équipe a joué avec les mêmes joueurs toute la saison, et que d'un coup au tour final elle fait jouer ses jeunes… Ou que pendant le match on voit qu'ils arrivent tout le temps devant le goal et qu'ils tirent au-dessus, ou que le gardien fait une boulette. À ce niveau-là, un gardien ne fait pas de boulette. S'il en fait une, c'est que c'est calculé".

"Jamais eu droit à de tels actes"

RTL Info a néanmoins recueilli le témoignage d'un autre arbitre qui a tenu à infirmer les propos ci-dessus. "Je suis arbitre en division 1, 2 et 3 amateur et je peux vous assurer qu'il n'y a rien du tout de ce que ce monsieur vous dit dans toutes ces divisions en provinciale liégeoise! Je fais 40 matchs (sic) par saison depuis 11 ans et jamais au grand jamais nous n'avons eu droit à de tels actes dans les clubs partout en Wallonie au niveau national!"