Football

Le championnat s'est réellement achevé la semaine dernière. En apothéose pour Genk, lauréat méritoire.

Dans un climat morose et désabusé pour Bruges, son décevant dauphin.

Dans l'ambiance, typique, de fin d'exercice pour Anderlecht et le Standard, les grands battus de la campagne. L'ultime journée, qui ne décidera plus que d'une participation, anecdotique, à la très menacée Coupe Intertoto que se disputent Saint-Trond et Lokeren, les premiers volontaires, apparaît bien superfétatoire.

Robert Waseige sera le seul à sourciller quand un de ses Diables tardera, peut-être, à se relever après un choc un peu rude.

Cette ultime journée sera, toutefois, magnifiée par les adieux en grande pompe de Degryse à la compétition et, plus modestement, par les multiples dernières sorties de nombreux éléments ayant atteint, comme Degryse, la limite d'âge.

Les divers clubs concernés salueront aussi les joueurs en instance de faire mutation ou de quitter le pays.

Derrière les trois premiers, la hiérarchie qui doit encore se déterminer n'est guère importante.

Bien plus intéressantes sont les cases vides qui apparaîtront dans les différents organigrammes.

Les entraîneurs en place resteront-ils? Qui succédera à Michel Preud'Homme au Standard? Le RWDM sauvera-t-il sa tête? La Gantoise et Lokeren vont-ils fondre dans une même entité leurs avenirs incertains?

Il restera encore cette finale de Coupe à laquelle Mouscron, l'équipe du second tour, confère à juste titre l'éclat d'un authentique événement.

Le Club et l'Excelsior joueront-ils masqués, ce dimanche dans la Venise du Nord?

Cette journée sera vite oubliée. Car le Mondial focalise déjà toutes les attentions... (M.D.)

© La Libre Belgique 2002