Football

A en croire la presse britannique, il n’y a pas qu’Oguchi Onyewu qui suscite l’intérêt de plusieurs clubs de Premier League. Si l’Américain est convoité par Birmingham et Fulham (mais aussi en Turquie par Fenerbahce et en Allemagne par Hambourg), le capitaine du Standard, lui, peut se revendiquer du top anglais. Aston Villa serait prêt à batailler ferme avec Liverpool pour faire signer le Diable Rouge.

Martin O’Neill, le manager d’Aston Villa, apprécie de longue date le joueur du Standard. Il veut utiliser l’argent obtenu sur la revente du médian Gareth Barry, parti à Manchester City, pour s’offrir Steven Defour. Reste que le capitaine n’est pas gratuit, contrairement à Gucci. Et si la presse anglaise pense que la crise économique pourrait faire baisser le prix (estimé outre-Manche à 15 millions €), le Standard, lui, n’entend pas se séparer de son meilleur joueur. Mais en cas d’offre mirobolante venue d’un top club, la donne pourrait changer.

Or Liverpool semble aussi songer à lui : toujours d’après la presse anglaise, Rafael Benitez a été charmé par ses prestations lors des tours préliminaires de Ligue des Champions et a fait de Steven Defour sa priorité en cas de départ de Xabi Alonso ou de Javier Mascherano, tous deux cités au "Barça" et/ou au Real Madrid. "J’ai aussi entendu parler de ces intérêts, mais il ne s’agit que d’intérêts", précise Paul Stefani, le manager de Steven Defour. "Je n’ai pas été contacté. Et le Standard n’a pas reçu d’offre. Si cela devait arriver, la direction m’en fera part. Aston Villa, Liverpool ce sont des grands clubs, qui intéressent sans doute Steven. Le Standard dit qu’il ne veut pas le laisser partir ? C’est vrai : mais Manchester United disait cela au sujet de Cristiano Ronaldo aussi Tout dépend de l’offre."

Ces intérêts à l’égard de Steven Defour pourraient en relancer d’autres, comme à Arsenal, où on suit les prestations du médian depuis plusieurs mois.