Football

Au Kiel, Romelu était tout simplement inarrêtable. Il fait toujours preuve d’un appétit énorme. Avec une telle efficacité, combinée à sa puissance et sa vitesse, il est promis à un très grand avenir." En somme, rien de neuf sous le soleil ! Mbark Boussoufa est, comme tout le monde, impressionné par son jeune équipier, auteur du doublé au Germinal Beerschot.

"Une fois de plus, Romelu a montré son énorme potentiel", observe Herman Van Holsbeeck. "Surtout sur le premier but, qui était finalement le plus important." Et sur lequel l’adolescent a roulé l’expérimenté Philippe Clement dans la farine

Voilà une nouvelle preuve de l’importance prise par Lukaku dans l’équipe anderlechtoise. Certains vont même jusqu’à parler de "Lukaku-dépendance". Un terme qui a le don d’irriter Ariël Jacobs Il est vrai que la puissance offensive du Sporting ne se résume pas à Lukaku : en forme, des joueurs comme Legear, Boussoufa et Kanu ont aussi démontré qu’ils pouvaient faire mal aux défenses adverses. Mais l’atout offensif n°1 des Mauves, c’est bel et bien Lukaku.

Qu’il y ait ou non une dépendance, l’influence du prodige sur l’équipe est indéniable. Pour la mesurer, nous avons comparé le bilan des matches joués par le Sporting en fonction de la présence de Lukaku dans l’équipe-type. La différence est énorme : avec Romelu dans le onze de base, toutes compétitions confondues, Anderlecht a pris 40 points sur 51, soit un bilan de 78 %. Ce chiffre tombe à 36 % quand Lukaku était sur le banc ! Le Sporting a raison de vouloir préserver son jeune talent de temps en temps, mais le ménager a souvent eu des conséquences directes sur les résultats

Autre donnée éloquente : quand Lukaku a marqué, Anderlecht a toujours gagné ! Par contre, quand l’international espoirs n’a pas trouvé le chemin des filets, les Mauves n’ont pris que 13 points sur 39 Lukaku est bien devenu le moteur du Sporting, qui s’est enfin retrouvé un grand buteur.

Grâce à son premier doublé en championnat, l’attaquant de 16 ans peut penser de plus en plus au titre de meilleur buteur. Il pourrait même, en fin de saison, devenir le plus jeune meilleur buteur de l’histoire du football belge. Le phénomène est en marche.