Football

La précocité est l’une des marques de fabrique Romelu Lukaku. Plus jeune meilleur buteur du championnat belge 2010 avec quinze buts en 28 matches, le tout à seize ans et dix mois, l’attaquant figure depuis quelques semaines dans une caste très fermée en devenant l’un des plus jeunes joueurs de l’histoire de Premier League à inscrire plus de dix buts dans une saison.

Si Lukaku fait désormais partie du paysage depuis plusieurs saisons, comme le rappelait très justement un Gary Lineker estomaqué sur le plateau de "Match of the day" : "Il n’a que 19 ans."

Et avec lui, la valeur n’attend pas le nombre des années. "Quelle persévérance, quelle ténacité", s’enflammait Alan Hanssen après avoir vu Lukaku inscrire son deuxième doublé de la saison face à Sunderland.

Niveau esthétique , l’attaquant a déjà fait mieux mais il a fait un malheureux : Simon Mignolet.

Il l’a d’abord trompé sur penalty en le prenant à contre-pied avant de contrer ensuite l’un de ses dégagements au bout d’une action où sa puissance a fait exploser la défense des Black Cats, le tout avant de goûter à une standing ovation bien méritée à quelques instants de la fin.

Un but comme un symbole de la réussite qui escorte le Diable en ce moment. "Il est en pleine bourre. Physiquement, c’est un drôle de spécimen. Il a un sacré touché de balle et une drôle de vitesse de pied pour quelqu’un de sa taille", souriait Steve Clarke qui devra se passer de son attaquant la semaine prochaine face à Chelsea en raison d’une clause dans son prêt. "On est vraiment ravi qu’il ait choisi West Bromwich pour poursuivre son apprentissage en Premier League."

Parler d’apprentissage pour un attaquant à qui rien ne résiste en ce moment pourrait paraître inapproprié. Mais Lukaku est le premier à le reconnaître : "Oui, j’apprends chaque jour."

Premier joueur du club à inscrire plus de dix buts dans une saison, le compteur de l’attaquant affiche désormais douze unités. Autre chiffre très parlant : Romelu Lukaku a marqué neuf buts en douze titularisations.

"Je sais que je joue bien en ce moment mais je dois continuer à travailler", explique sur le site du club celui qui chaque jour effectue une vingtaine de minutes de rab à l’entraînement devant le but. "Je ne m’attendais pas à une telle réussite cette saison. Je suis plus en confiance qu’il y a quelque temps et c’est ce qui fait la différence. Quand la confiance est là, on peut travailler sur d’autres choses." Et revoir ses ambitions à la hausse. Individuellement, mais aussi collectivement. "J’ai toujours comme objectif de marquer le plus de buts possible", précise-t-il. "Mais le plus important c’est le classement de l’équipe."