Football Le Diable dispute son premier match officiel avec Manchester United en Supercoupe d’Europe contre le Real Madrid.

La chaleur promet d’être encore plus accablante qu’il y a quatre ans. De Prague à Skopje, de l’Eden Arena à la Philip II Arena, Romelu Lukaku retrouve le charme de la Supercoupe d’Europe.

Le 30 août 2013, à 1200 km plus au nord de la capitale macédonienne où il affrontera le Real Madrid ce mardi soir, le Diable écrivait l’ultime ligne de son histoire avec Chelsea. Sans savoir que ce tir au but manqué devant Manuel Neuer, le dernier de la série contre le Bayern Munich, signifierait la fin de sa collaboration avec José Mourinho. Ou du moins de son tome un.

Les premières lignes du second opus écrites depuis mi-juillet entre les États-Unis, la Norvège et l’Irlande ont pris une tout autre teinte. Lukaku en convenait la semaine passée, cette nuit de Prague est loin derrière lui.

"Je n’avais que 20 ans et je n’étais pas prêt à être efficace dans une grande équipe", a expliqué celui qui a terminé la préparation avec, déjà, l’étiquette de meilleur buteur du club, qu’il partage avec Henrikh Mkhitaryan et Marcus Rashford (3 réalisations).

Quel visage a affiché l’attaquant au fil de ses 7 matches amicaux ?

(...)