Manchester City bat Chelsea 3-2, Hazard a fait ce qu'il a pu

Aurélie Herman Publié le - Mis à jour le

Football Malgré un premier but de Torres, Chelsea a coulé sous les coups de boutoir de City. Vincent Kompany remporte donc le premier duel entre lui et Eden Hazard

Un duel entre Blues... et entre Belges ! C'était le programme de ce Community Shield 2012, Chelsea et Manchester City s'affrontaient à Birmingham pour un match qui sentait la poudre. Amical ? Pas vraiment ! En témoignent les nombreux cartons qui ont émaillé la rencontre. Ce match était également l'occasion pour le public belge de jauger le niveau d'Eden Hazard par rapport à celui de Vincent Kompany.

Le petit prodige belge, sur qui le club a mis près de 40 millions d'euros, jouait son premier match face à une équipe du top niveau. Buteur en préparation, l'ancien leader de Lille allait-il confirmer ? Quelle résistance allait-il offrir à Vince « the Prince » of Manchester, élu meilleur joueur du championnat et véritable taulier des Citizens ?

Un Eden en demi-teinte

Dès le début des hostilités, force est de constater que le Brainois n'a que peu l'occasion de s'exprimer. Manchester City domine le début d'un match. A la 20e minute, première passe d'armes entre les deux Belges. Sur un corner de Nasri, Vincent Kompany reprend de la tête. Mais contrairement au duel de mai contre United, le gardien adverse est attentif. Petr Cech relance son équipe et sur la contre-attaque, Eden Hazard tente un numéro... complètement raté. Voulant tenter une jolie talonnade, le joueur de Chelsea trébuche sur le ballon, suscitant les moqueries des supporters mancuniens.

Quelques minutes plus tard, nouvelle alerte pour Chelsea. Sergio Aguero croise trop sa tête après un centre de Milner. Les Londoniens manquent cruellement de percussion en attaque. Il faut attendre la 25e minute pour voir enfin un mouvement construit aboutir à un tir au but. Et la demi-heure pour voir Eden Hazard tirer au but. Un joli tir, certes, mais capté sans trop de soucis par Costel Pantilimon (qui remplçait Joe Hart, légèrement blessé au dos).

Un quart d'heure plus tard, revoilà Hazard ! Cette fois, plus question de se vautrer devant des millions de téléspectateurs. Eden lance Ramires à l'entrée de la surface. Le Brésilien poursuit son effort avant de servir Fernando Torres. L'Espagnol, souvent critiqué (voire moqué) pour son manque d'efficacité ces derniers mois ne rate pas l'occasion d'ouvrir la marque. Malheureusement pour les hommes de Di Matteo, ils sont réduits à 10 dans la foulée. Branislav Ivanovic "pète les plombs" et commet un véritable attentat sur James Milner. Très remuant, le médian de City est à deux crampons de se faire casser la jambe en deux par le Serbe, prié de retourner illico au vestiaire. A la pause, Manchester City domine, mais est mené par un Chelsea toujours aussi réaliste.

Deux tirs et puis Samir

On ne sait pas quel savon les attaquants de Manchester City se sont pris pendant la pause. Toujours est-il que Roberto Mancini a su réveiller ses joueurs. A la 53e, Milner (encore lui !) s'infiltre sur le flanc droit et centre en retrait. Terry repousse... dans les pieds de Yaya Touré. L'Ivoirien place une patate dans le but de Cech et relance totalement le match. Groggy, Chelsea tente de refaire surface, mais à 10 contre 11, la mission s'annonce difficile. Voire carrément impossible quand l'Apache Carlos Tevez décoche une flèche d'une puissance et d'une précision incroyable. La lucarne de Cech s'en souvient encore.

Les deux équipes se neutralisent pendant de longues minutes avant de voir City réenclencher la machine à buts à la 65e minute. Cette fois, le danger vient de la gauche. Kolarov centre pour Nasri, qui reprend victorieusement. Vu la réaction du Français, il n'y avait semble-t-il aucun journaliste de L'Equipe en tribunes.

A la 72e, fin de partie pour Eden Hazard. Notre compatriote cède sa place au jeune Ryan Bertrand. Bilan de ce premier choc anglais ? Il y a du travail. Pas vraiment habitué au rythme de la Premier League, Eden s'est montré emprunté mais a néanmoins fait preuve de courage et de détermination. Si son geste technique foireux fait déjà le tour du web, c'est tout de même lui qui lance Ramires sur le premier but des Blues. Pas si mauvais que cela pour le joueur de 21 ans, qui a encore toute une saison pour prouver à Abramovitch qu'il a eu raison de miser sur lui.

Pas de Bayern bis

Acculé, on ne donne pas cher de la peau de Chelsea. Manchester City continue de pilonner la cage de Cech et les Blues sont incapables de trouver la faille. Mais n'est pas Joe Hart qui veut. Si le gardien anglais a mis tout le monde d'accord la saison dernière, il est clair que son remplaçant Costel Pantilimon n'est pas aussi sûr. Sur un tir lointain, le Roumain relâche le ballon juste devant Ryan Bertrand (qui avait remplacé Hazard). Le jeune homme de 22 ans ramène son équipe à 3-2 à la 80e.

Mais il est trop tard pour les Londoniens, qui ne referont pas le coup de Barcelone et du Bayern.Entre coaches italiens, c'est Mancini qui s'est montré le plus malin. Son club Manchester City est bel et bien le team le plus costaud d'Angleterre à l'heure actuelle. Une domination que Vince Kompany, Carlos Tevez et autres Kun Aguero comptent bien faire perdurer cette saison. Il leur reste cependant à convaincre l'Europe que leur titre n'était dû ni à l'argent injecté par leur mécène, ni au ... hazard !

Publicité clickBoxBanner