Manchester et Barcelone s'imposent

Belga Publié le - Mis à jour le

Football

AS Rome (Ita) - Manchester United (Ang) 0-2:

Dauphins de l'Inter en Italie, les Romains ont mesuré d'emblée l'écart qui les sépare des Red Devils, grands favoris de cette C1 dont Alex Ferguson a fait l'un de ses objectifs principaux. La Roma n'aura ainsi résisté au rouleau compresseur mancunien que durant 39 minutes avant de céder une première fois sur une tête de Cristiano Ronaldo. Après son festival de samedi contre Aston Villa en Championnat (un but, trois passes décisives), le Portugais, meilleur buteur de cette Ligue des champions (7 buts), a prouvé qu'il était bel et bien l'arme maîtresse des Red Devils et sans doute à l'heure actuelle le meilleur joueur évoluant sur le continent. Le dernier rescapé italien en C1, démuni par l'absence de son élément le plus influent, Francesco Totti, blessé à la cuisse gauche, n'a jamais réellement réussi à inquiéter des Mancuniens trop bien organisés avant d'encaisser un deuxième but, marqué par Rooney (66e) à la suite d'un cafouillage de la défense et une erreur du gardien Doni. La saison dernière, au même stade de la compétition, l'AS Rome l'avait emporté 2-1 avant d'être humiliée à Old Trafford (7-1). Cette fois, le calvaire des Romains a débuté légèrement en avance.

Schalke 04 (All) - FC Barcelone (Esp) 0-1:

Sous pression par une défaite honteuse face au Betis Séville, samedi en Championnat d'Espagne (3-2), éjecté de la deuxième place de la Liga, qualificative pour la Ligue des champions, et confronté à la méforme persistante de Ronaldinho, absent pour la 5e fois d'affilée, le Barça jouait gros en Allemagne. Mais les Catalans ont su éviter le piège et se sont grandement facilités la tâche en vue du match retour, le 9 avril. Le jeune Bojan a mis ses coéquipiers à l'abri en tout début de match en reprenant de près un centre de Henry (12e). A 17 ans et 217 jours, l'attaquant blaugrana devient le deuxième plus jeune buteur de l'histoire de la Ligue des champions juste derrière le Ghanéen Peter Ofori-Quaye (17 ans, 195 jours). De quoi calmer les remous autour du club et mettre une sourdine aux critiques.

Belga