Football

Marc Coucke donne son avis sur son coach, le prochain mercato, les supporters, le stade, etc.


1. Les supporters. "Les abonnés absents devront avertir, sinon..."

Coucke a une idée pour éviter des places vides dans le stade. "Il y a des gens qui achètent un abonnement moins cher, pour être sûrs d’assister aux gros matches. Ils viennent 6, 7, 8 ou 12 fois par saison. Je ne vais pas augmenter les prix. Mais à partir de la saison prochaine, ils doivent annoncer en ligne quand ils ne viennent pas au match. D’une place remise en vente pour 20 €, 10 € iront vers une bonne cause, et 10 € vers le club. Et si vous êtes absent cinq fois sans avoir averti le club, vous ne pourrez pas prolonger votre abonnement."

2. Son coach. "Avec Hein en T1 ? Probablement…"

Au programme Extra Time, à Canvas, Marc Coucke a fait le point sur différents dossiers à Anderlecht. "Vanhaezebrouck ? Il sera probablement encore notre T1 la saison prochaine. Dans le foot, ce n’est jamais du 100 %. C’est ce que j’ai appris avec Vanderhaeghe. Hein est un très bon coach. Quand j’ai lu que je n’étais pas fan de lui, je l’ai appelé pour nier cela. Il est le Vormer des entraîneurs : il est embêtant et râle sur les arbitres. C’était donc chouette de battre l’équipe de Vanhaezebrouck. Je ne vais pas me mêler de ces décisions. Je ne fais pas l’équipe. Mais je vais peut-être parfois lui faire une suggestion…"

3. Le prochain mercato. "Dimata, avec plaisir ! Dendoncker ? Pas de promesse sur papier, mais…"

"Si Dimata vient au RSCA ? On n’en a pas encore parlé. Mais s’il veut venir jouer un an chez nous, ce sera avec plaisir. Il est peut-être parti trop tôt à l’étranger. Il aurait d’abord dû passer via un club du top en Belgique. Dendoncker ? Il n’y a pas de promesse écrite comme quoi il peut partir à la fin de la saison. Sinon, je le saurais. Tout le monde dit qu’il veut partir, mais je ne le sais pas. Je n’ai pas encore parlé avec lui. Or, ce que j’ai remarqué au KVO : des gars qui veulent vraiment partir à des conditions correctes, ne les gardez pas trop longtemps."

4. Le stade. "Un de 35.000, mais chez nous ou ailleurs ?"

Dans plus de cinq ans, Anderlecht va jouer dans un plus grand stade. Mais où ? "Mon premier sentiment était : le stade est bien où il est. Mais j’ai été surpris par le grand nombre de supporters d’Anderlecht… qui n’ont pas d’abonnement. Un stade de 30 ou 35.000 personnes, Anderlecht pourrait donc aussi le remplir. Est-ce que c’est le stade actuel qui serait agrandi et modernisé, où est-ce qu’on construirait un nouveau stade ? Je ne le sais pas… L’Eurostadium ? Non. Un club doit avoir son propre stade."

Les 242 employés. "La masse salariale devra baisser"

Coucke a également évoqué le grand nombre d’employés. "242 personnes qui travaillent à temps plein au club, cela me paraît beaucoup. Je vais analyser la situation. Ne pensez pas qu’il y a 50 secrétaires qui ne font rien. Les gens de la restauration sont compris dans les 242, ce qui n’est pas le cas ailleurs. Les 242 font de leur mieux, mais je dois être plus discipliné au niveau de la masse salariale. Ma politique financière sera différente. Les rentrées doivent monter de 10 millions et les dépenses doivent baisser de 5 millions."