Football

Un commentaire de Jean-Claude Matgen

Il n’y a pas l’ombre d’un début de doute, l’esquisse d’une hésitation. Mardi soir, je ferai partie des supporters des Diables Rouges. Mais lorsqu’ils auront écarté les Français (car, c’est ce qui arrivera n’est-ce pas...), j’aurai quand même un petit pincement au cœur.