Football L'ancien défenseur d'Arsenal, désormais consultant, évoque la saison canon de l'ailier gauche de Chelsea.

Souvent, les joueurs les plus doués cristallisent l'état de forme d'une équipe. La saison dernière, Eden Hazard avait connu huit mois tout simplement catastrophiques. Peu de buts, peu de fulgurances, une blessure à la hanche, le Diable rouge n'y était pas. Un peu à l'image de Chelsea, qui n'avait pas assumé son titre de champion d'Angleterre. 

Mais depuis l'arrivée d'Antonio Conte, les Blues marchent sur l'eau. C'est également le cas d'Hazard, qui profite à fond du nouveau système à trois défenseurs et du travail fourni par Marco Alonso dans son dos pour retrouver les sommets. Meilleur dribbleur de Premier League (quatre-vingt-trois dribbles réussis en dix-sept rencontres), le Diable a déjà trouvé le chemin du but à neuf reprises. Plus grande "victime" des tacleurs en tout genre qui règnent en Angleterre (cinquante-neuf fautes subies), le numéro 10 est également le meilleur pourvoyeur de coup francs du championnat. Plutôt utile quand on compte dans son effectif des "pattes" telles que Willian ou Fabregas.

© AP
Forcément, un tel rendement suscite les commentaires. Notamment ceux de Martin Keown, consultant pour le Daily Mail. "Les meilleurs joueurs sont ceux qui savent courir en rythme avec la balle", écrit l'ancien défenseur d'Arsenal. "Quand il est dans son match, c'est un cauchemar pour les défenseurs. Hazard est un talent captivant et s'il passe la surmultipliée, personne ne peut l'arrêter. C'est le joueur le plus craint par les défenseurs en situation de un-contre-un et je ne vois que peu d'entre eux capables de se débrouiller face à lui."

Cela change des commentaires sceptiques (mais justifiés) de la saison passée... "L'an passé, je trouvais qu'il conservait trop le ballon, comme s'il voulait que les gens le regardent et admirent sa conduite de balle", ajoute Keown. "Maintenant, il est plus direct et il parvient à faire bouger les choses pour Chelsea. Il court vers les défenseurs et avant qu'ils aient deviné ce qu'il allait faire, il avait déjà déposé trois joueurs. Il possède une accélération supersonique. Il peut se retourner en un éclair avant que quiconque puisse réagir."

© Photonews

"De la trempe des Bale, Messi, Ronaldo et Neymar"

"Hazard me rappelle Marc Overmars", dit Keown. Sacrée référence tant le milieu de terrain néerlandais reste l'un des héros d'enfance des 25-35 ans ! "Il n'a jamais reçu la reconnaissance qu'il méritait alors qu'il imprimait un rythme pur, aveuglant. Il était tellement rapide que c'était comme si quelqu'un l'avait pris pour le déposer à un autre endroit."

Keown y va ensuite d'une comparaison plus contemporaine. "Il est de la trempe de Gareth Bale, Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Neymar. Mais il n'a jamais été vraiment dans ce groupe, car il n'a pas gardé le niveau sur une assez longue distance." Y parviendra-t-il avec Conte ? "L'Italien mérite des éloges pour avoir mené cet incroyable talent à jouer au niveau que l'on savait qu'il pouvait atteindre. C'est une joie de regarder Hazard jouer."