Football

"Il faut comprendre que le Brésil est la meilleure équipe de la compétition", a déclaré le sélectionneur national Roberto Martinez.

Lundi soir à Rostov-sur-le-Don, les Diables Rouges se sont imposés contre le Japon (3-2) en huitièmes de finale de la Coupe du monde grâce à un but de Nacer Chadli à la dernière seconde (90e+4), se donnant le droit d'affronter les Auriverdes en quarts de finale vendredi. "Ils ont tellement de qualités individuelles et de joueurs pouvant décider de l'issue d'une rencontre en une seconde comme Coutinho ou Neymar", a dit le Catalan en conférence de presse. "On va devoir apprendre de notre prestation d'aujourd'hui (lundi, NDLR). En début de match, on a joué en prenant nos responsabilités mais presque avec une certaine forme de peur de ne pas parvenir à se qualifier."

Paradoxalement, Martinez est persuadé que le fait d'être mené 0-2 a libéré ses joueurs. "Ils se sont dit qu'ils n'avaient plus rien à perdre et qu'ils pouvaient presque profiter de cette opportunité pour revenir dans le match. Je pense que contre le Brésil, nous allons en profiter dès le début car nous ne sommes pas favoris et que personne ne s'attend à ce qu'on se qualifie", a ponctué Martinez.

Vendredi à Kazan (20h), la Belgique affrontera le Brésil pour la cinquième fois de son histoire, la seconde en Coupe du monde après l'élimination en huitièmes de finale en 2002.