Football

La présence ou non de Nainggolan est l'enjeu majeur de la liste que dévoilera Roberto Martinez ce vendredi pour les matches contre la Grèce et en Russie les 25 et 28 mars. Voici les tendances secteur de jeu par secteur de jeu.

GARDIENS: Casteels plutôt que Sels en numéro 3

La vérité de mars n’est pas forcément celle de novembre. Lors de l’annonce de sa dernière sélection, Roberto Martinez n’avait pas caché qu’il était inquiet quant au temps de jeu de Matz Sels à Newcastle et que le critère rentrerait en compte en mars. En suivant son raisonnement, la présence de l’ancien Gantois dans la liste apparaît difficile à envisager. Le portier n’a plus joué depuis le 28 janvier en Cup. Pire, depuis le 4 février, il a été relégué au troisième rang de la hiérarchie depuis le retour de blessure de Rob Elliot. De son côté, Koen Casteels a profité de la blessure de Diego Benaglio pour retrouver du temps de jeu lors des deux dernières journées de Bundesliga, se montrant à son avantage. Le gardien peut nourrir l’espoir de s’inscrire dans la durée : Andries Jonker qui a succédé à Valérien Ismael qui avait relégué le Limbourgeois sur le banc a fait savoir que les compteurs étaient remis à zéro. Hendrik Van Crombugge part lui de plus loin mais a été préconvoqué, comme Colin Coosemans.


DEFENSEURS: Kompany out, avec Vermaelen?

Les points d’interrogation ne manquent pas dans ce secteur. Le premier concerne bien évidemment Vincent Kompany. Le Citizen a enchaîné les blessures et n’a disputé depuis le dernier rassemblent que 127 minutes de jeu, les deux fois contre Crystal Palace. Déclaré bon pour le service depuis une grosse semaine, le défenseur est dans une position d’attente, comme Thomas Vermaelen qui a lui aussi enchaîné les pépins mais qui passe le plus clair de son temps sur le banc de Rome. Tout comme Nicolas Lombaerts au Zenit. Dans le couloir droit, Thomas Meunier souffre d’une entorse à la cheville et apparaît incertain. Son suppléant le plus naturel se nomme Christian Kabasele, devenu titulaire en club à ce poste avant de connaître deux blessures. Le Liégeois n’a plus joué depuis le 21 janvier dernier mais il nous a avoué être prêt. Les deux surprises de novembre, Luis Pedro Cavanda et Thomas Foket, ont perdu du terrain dans leur club respectif au contraire par exemple de Jason Denayer, qui évolue souvent au milieu, et Dedryck Boyata, ce dernier ayant été visionné lors du derby de Glasgow par Martinez.


MILIEUX DEFENSIFS: Tielemans a de l’avance sur Defour

Évoluer en Chine n’empêchera pas Axel Witsel d’être convoqué. Du moins pour l’instant. S’il n’a pas joué le week-end dernier en raison d’une blessure récurrente à la cheville, l’état de Moussa Dembélé n’inspire pas forcément d’inquiétude. Au contraire de celui de Steven Defour qui a disputé ce mardi un match amical avec Burnley après une blessure aux ischios encourue le 31 janvier dernier. Ironie du sort, Youri Tielemans qui a dû attendre son départ pour prendre une nouvelle dimension à Anderlecht est bien parti pour en profiter.


MILIEUX OFFENSIFS / ATTAQUANTS: Nainggolan en grande forme

Le dossier le plus brûlant du moment mène forcément à Radja Nainggolan, le Diable le plus performant depuis le dernier rassemblement. Si l’aligner à la récupération ne collerait pas forcément au projet de jeu de Martinez vu les projections vers l’avant incessantes de l’Anversois, le positionner un cran plus haut, soit comme en club, pourrait constituer une vraie solution. Le joueur qui entrerait dès lors en concurrence avec deux poids lourds, Dries Mertens et Eden Hazard, mais pas forcément avec Kevin De Bruyne qui pourrait une nouvelle fois reculer d’un cran comme il l’a fait à l’automne. Le temps de jeu très minime de Batshuayi pourrait fragiliser son statut comme la passe difficile que connaît Christian Benteke et l’irrégularité de Kevin Mirallas dans un secteur où la concurrence est de plus en plus épaisse avec le retour au premier plan de Nacer Chadli qui peut aussi dépanner dans le couloir gauche.


© DR
 
© DR


Questionnaire :