Football

"C'est une opportunité unique pour l'équipe et pour le football belge", a déclaré le sélectionneur fédéral Roberto Martinez lundi en conférence de presse, à la veille de la demi-finale de la Coupe du monde qui opposera les Diables Rouges à la France mardi à Saint-Petersbourg.

"C'est une récompense pour le travail effectué ces deux dernières années. C'est encore plus spécial d'être en demi-finales face à la France. Nous sommes très excités quant à la récompense que ce match peut nous apporter".

La Belgique s'est qualifiée pour les demi-finales en créant l'exploit face au Brésil en quarts de finale. "Etre en demi-finale du Mondial, c'est un moment unique dans une carrière. On sait qu'il faudra rester concentré pendant 90 minutes face à la France, car ils ont des individualités qui peuvent faire basculer le match en une action. Mais les joueurs en sont conscients. Nous voulons rendre la Belgique fière".

En revenant sur Brésil-Belgique, Martinez a avoué avoir vengé Wilmots pour le but qu'on lui a refusé en 2002.

Kevin De Bruyne: "On veut aller jusqu'au bout"

Les Diables Rouges sont arrivés lundi à Saint-Petersbourg, où ils affronteront la France mardi dans la première demi-finale de la Coupe du monde de football. "On est ici pour aller le plus loin possible et pour gagner, c'est avec cette attitude qu'on abordera le match demain", a déclaré Kevin De Bruyne lundi en conférence de presse au stade de Saint-Petersbourg.

Les Diables Rouges disent depuis des semaines qu'ils comptent "aller le plus loin possible". Ils sont maintenant à deux étapes du Graal. "Ce n'était pas de l'arrogance de notre part, nous avons une très bonne équipe. Je veux devenir champion du monde. Il ne faut pas cacher ses ambitions".

On dit souvent que c'est maintenant ou jamais pour cette génération dorée. "C'est toujours 'maintenant ou jamais' dans une Coupe du monde ou un Euro. Dans un championnat, si on perd un jour, on peut revenir quelques jours plus tard. Ici c'est différent. Si on perd, on est dehors".

De Bruyne estime que le sélectionneur Roberto Martinez a poussé les joueurs à croire en leurs chances de succès. "On joue depuis sept ou huit ans ensemble. Il a bâti sur le potentiel de l'équipe. Il nous a aidés à avoir plus confiance en nous pour performer mieux qu'avant. Quand on est ici, on veut aller jusqu'au bout", dit KDB.

Revivez la conférence de presse: