Football Si beaucoup ont paru se désintéresser de la petite finale que se disputaient ce samedi après-midi la Belgique et l'Angleterre, la rencontre aura vu les Diables rouges battre plusieurs records.

En inscrivant le 1-0 dès la quatrième minute de jeu, Thomas Meunier s'est chargé de dépoussiérer deux statistiques.

D'une part, il est devenu le buteur belge le plus rapide en Coupe du monde. Le but d'Eden Hazard contre la Tunisie en phase de poules, inscrit sur penalty à la sixième minute, est lui classé à la troisième place de ce classement noir-jaune-rouge.

D'autre part, le joueur du PSG est le dixième Diable différent à trouver le chemin des filets dans ce Mondial 2018. La France en 1982 et l'Italie en 2006 sont les seules autres équipes à avoir affiché une telle statistique.

Les buts du latéral droit et du capitaine sont également les 15e et 16e de la campagne russe des Diables, un record pour le football belge. En sept matches disputés, cela fait une moyenne de 2,3 buts par match.

Et puis pour terminer, la troisième place acquise en dominant l'Angleterre est le meilleur résultat jamais atteint par l'équipe nationale belge dans l'histoire de la Coupe du monde depuis 1930.