Football

Mehdi Carcela est venu, a vu et est en train de vaincre. 

Lundi soir, il a été élu Lion Belge 2018, prix récompensant le meilleur joueur maghrébin ou d’origine maghrébine en Belgique. Il succède à l’ancien Standardmen Ishak Belfodil. Pour rappel, ce trophée est décerné suite à un vote de la presse et d’un jury d’honneur. Dans les autres catégories, Selim Amallah (Excel Mouscron) a été élu meilleur espoir. Marouane Fellaini (Manchester United), meilleur joueur évoluant à l’étranger et enfin Karim Belhocine (T2 du Sporting d’Anderlecht) a été élu meilleur entraîneur.

L’ailier marocain des Rouches l’emporte d’une large majorité devant Dylan Bronn (Gang) et Hamdi Harbaoui (Zulte Waregem). C’est la deuxième fois de sa carrière qu’il remporte ce trophée après celui reçu en 2015. “C’est un trophée qui fait plaisir car cela vient de mes racines, je le dédie d’ailleurs à mon papa”, déclare-t-il dans la foulée.

C’est donc un premier prix individuel pour celui qui est revenu au Standard cet hiver afin de retrouver du temps de jeu dans l’optique de la prochaine Coupe du Monde. Décisif à Ostende pour l’accession aux playoffs 1, puis toutes les semaines depuis le début de la phase finale du championnat. Carcela pourrait surtout encore remporter plusieurs trophées dans les prochaines semaines, voire les prochains mois. Le titre de champion de Belgique est en effet redevenu possible à trois journées de la fin, et il fera partie des prétendants pour le prix du Footballeur Pro mais aussi pour le prochain Soulier d’Ébène. Un triplé qui ne serait pas volé.