Football Titularisés en attaque, les deux Belges ont crânement saisi leur chance ! Carrasco a quant à lui réussi son entrée !

Pas facile de vivre dans l'ombre d'Alvaro Morata, un mec qui a coûté 85 millions d'euros à Chelsea. Encore moins quand celui-ci plante trois buts et deux passes décisives en six rencontres à peine. Mais Michy Batshuayi ne s'avoue pas vaincu dans le duel qui l'oppose à l'Espagnol au poste de n°9 de Chelsea.

Titulaire à la pointe d'un trio offensif 100% belge (Batsman est flanqué de Charly Musonda Jr. à droite et Eden Hazard à gauche) en League Cup, l'ancien Standardman n'a pas mis beaucoup de temps à trouver le chemin des filets, en claquant un but à la dix-neuvième minute de jeu contre Nottingham Forest, actuellement dixième de Championship.

Profitant d'une défense malhabile à la relance, Eden Hazard est parvenu à délivrer un assist (un poil chanceux, il est vrai) à son équipier en équipe nationale, qui a fait preuve de sang-froid pour battre Stephen Henderson. Un goal noir-jaune-rouge, donc...

L'avant-centre s'offre même un doublé en inscrivant le 4-0 à la cinquante-deuxième minute de jeu... sur un nouvel assist d'Hazard, décidément en forme après avoir été longtemps relégué sur la touche suite à sa blessure à la cheville.

Cette fois, la tâche est grandement facilitée par le n°10 londonien, qui contrôle magnifiquement un long ballon, avant de prendre de vitesse un défenseur tout en prélevant un rein au portier de Nottingham. Et de céder tranquillement le ballon à Michy, qui n'a "plus qu'à" le mettre au fond du but. Ce qu'il fera sans sourciller...


Mais relégué sur le banc en Premier League, Batshuayi a les crocs, comme le prouve son troisième but, planté à quelques minutes de la fin du match. Peut-être le but le plus chanceux de sa carrière ! En effet, le tir puissant de Kenedy rebondit sur la barre transversale... puis lui rebondit dessus et finit sa course dans le but. Rude pour Henderson, qui s'en prend donc cinq ce mercredi soir...


Un triplé auquel s'ajoute un autre but belge, grâce à Charly Musonda Jr.. Cantonné chez les U21 ou sur le banc par Antonio Conte, le talentueux ailier avait lui aussi droit à du temps de jeu ce mercredi. Et lui aussi a trouvé le chemin des filets, vingt minutes après Batshuayi.

Pour planter le troisième but des Blues, le petit Mus', comme l'appelaient naguère ses coaches, a réussi à se glisser dans un large espace laissé par la défense adverse, avant de bien négocier une passe de Cesc Fabregas et d'armer une frappe limpide du pied droit qui a transpercé Henderson. Joli !

Carrasco marque contre l'Athletic Bilbao

Plus au sud, un autre Diable a marqué la soirée de son empreinte. Il s'agit cette fois de Yannick Carrasco. Le Bruxellois n'était pas sur la pelouse au coup d'envoi mais est entré à l'heure de jeu à la place de Nicolas Gaitan. Un choix payant pour Diego Simeone, étant donné que son ailier doublera l'avance de l'Atlético moins d'un quart d'heure plus tard avec l'aide d'un Antoine Griezmann toujours aussi peroxydé.

On notera la vista du Français, dont les goûts douteux en matière capillaire ne gâchent en rien les qualités techniques, et le contrôle et l'enchaînement du Diable rouge, parfaits tous les deux. Du grand art de la part de Carrasco, qui marque ainsi son deuxième but de la saison lors d'une prestation aboutie eu égard à son temps de jeu (quatre tentatives au but, deux dribbles réussis en une vingtaine de minutes).

Côté classement, l'Atlético de Madrid repasse deuxième de Liga après cinq journées, à quatre points du Barça, pour le moment "injouable" avec un Lionel Messi en feu.


Mertens poursuit sur son rythme

Et un but de plus pour Dries Mertens, un ! Après avoir claqué un triplé contre Benevento, le lutin de Naples a remis ça sur le terrain de la Lazio, lors de la cinquième journée de Serie A. Et avec la manière, s'il vous plaît !

En un coup d'oeil, le Napolitain a vu le gardien romain trop avancé. Une aubaine pour le Belge, qui ne s'est pas fait prier pour ajuster un lob magnifique, qui termine sa course dans le petit filet opposé, sans que Thomas Strakosha ne puisse esquisser le moindre geste. Superbe de la part du n°14 du Napoli, dont c'est déjà le septième but de la saison.

Autant dire que le Louvaniste est bien parti pour conserver sa folle moyenne de la saison passée ! Tout bénèf' pour Naples, qui trône actuellement en tête du championnat d'Italie.