Football

Le capitaine de l'Argentine Lionel Messi espère éviter l'Espagne au premier tour de la Coupe du monde en Russie l'été prochain, une compétition où selon lui le Brésil, l'Allemagne et la France comptent parmi les favoris et principaux rivaux de l'Argentine.

"Les candidats? L'Espagne, le Brésil, l'Allemagne... La France. Je crois qu'en ce moment, ce sont les sélections qui donnent la meilleure impression, celles qui jouent le mieux, et qui ont les meilleures individualités", a déclaré mercredi à TyC Sports l'Argentin depuis Moscou, où la sélection argentine s'apprête à affronter la Russie, samedi en match amical.

Lors du tirage au sort (le 1er décembre, ndlr), redoute-t-il, "le pire qui pourrait nous arriver serait de tomber sur l'Espagne pour la phase de groupes, je préfèrerais les éviter, ce serait un rival difficile".

Victorieux de tous les trophées possibles en club avec le FC Barcelone, l'Argentin ne veut pas prendre sa retraite internationale sans gagner un Mondial. Il focalise sur la Russie, mais n'exclut pas d'être encore là pour le Mondial-2022 au Qatar. "Je ne pense pas à l'avenir, je pense à ce qui vient, à obtenir ce que nous désirons tellement, il nous reste peu de temps", fait remarquer le capitaine argentin.

L'Argentine affronte samedi à Moscou la Russie, puis le Nigeria mardi à Krasnodar, deux rencontres amicales de préparation à la Coupe du monde.

Durant l'entretien avec la chaîne de télévision argentine à Moscou, Messi est revenu sur le douloureux processus de qualification pour le Mondial-2018.

"J'ai toujours pensé qu'on allait y arriver, mais je pensais qu'on aurait assuré la qualification avant l'Equateur", a-t-il confié.

L'Argentine s'est qualifiée in extremis, lors de l'ultime journée des Eliminatoires, à Quito (1-3), grâce à trois buts de Lionel Messi.

Influence-t-il les choix des sélectionneurs? "Des mensonges. On dit tellement de bêtises... C'est un manque de respect pour mes partenaires, et pour moi".

En cas de victoire de l'Argentine au Mondial-2018, le buteur de Barcelone s'est engagé à faire un pèlerinage à pied de Rosario à la basilique de San Nicolas, entre Rosario et Buenos Aires.

Interrogé sur son avenir, l'Argentin a réaffirmé son désir de terminer sa carrière à Rosario, sa ville natale, dans son club formateur.

"J'adorerais jouer à Newell's Old Boys, jouer dans ce stade où j'ai vu tant de matches, a-t-il dit avec un large sourire. Je ne sais pas ce qui va se passer ces prochaines années, comment je vais me sentir. Je vis au jour le jour, je ne suis pas tourné vers l'avenir".

D'habitude discret sur sa vie personnelle, Messi a livré une confidence. Son épouse attend leur 3e enfant, un garçon, et ensuite, "nous espérons que viendra une fille".