Football Thomas Meunier n'a pas son pareil pour alimenter les réseaux sociaux de réactions tranchées. Face à la colère d'un supporter du FC Malines, le Diable rouge s'est emporté.

Institution du football belge, le  FC Malines évoluera la saison prochaine en division 1B pour une histoire de différence de buts, favorable au KAS Eupen. Après le verdict de la phase classique,  Sporza a laissé traîner son micro dans les travées du stade malinois. Si certains supporters des Sang et Or préféraient ne pas réagir à cette déception, d'autre ont fait part de leur frustration, voire de leur colère.

Alors que le résultat d'Eupen, victorieux 4-0 de Mouscron en seize minutes, en a étonné plus d'un, notamment Nicolas Verdier ou Jérémy Huyghebaert, des fans ont lâché quelques phrases choc. " C'est un scandale" ou " Ce sont des pratiques mafieuses wallonnes" se faisaient ainsi entendre au sortir du match.

Mais la déclaration qui a sorti Thomas Meunier de ses gonds est cette revendication séparatiste. "P lus vite le pays se divise, mieux c'est." Ce à quoi le latéral droit du PSG a répondu par un cinglant " Enfoiré" sur Twitter.

Le défenseur a ensuite été pris à partie par un supporter malinois. " En tant que footballeur, tu dois comprendre qu'après un tel match, les fans soient furieux et frustrés. Ta réaction n'arrange pas les choses et je suis choqué par ta déclaration.

Meunier a alors donné des explications à sa sortie. " Je peux totalement comprendre qu'il [ce supporter] soit furieux. Contre son équipe certainement, pas contre le pays. Pourquoi associer le COMMUNAUTAIRE et le FOOTBALL ? Si Mouscron avait gagné hier, aurait-il affirmé qu'il pouvait compter sur les Wallons ? Je ne pense pas..."

L'ancien joueur du FC Bruges n'est pas le premier à réagir à des thèmes politiques. On se souvient par exemple du message adressé par Vincent Kompany à Bart De Wever au lendemain d'une victoire des Diables rouges contre l'Ecosse qui allait les envoyer à la Coupe du monde au Brésil.