Football Avant d'affronter l'Ajax Amsterdam mardi soir dans le cadre du 3e tour préliminaire de Ligue des Champions, Michel Preud'homme et Razvan Marin ont fait le point en conférence de presse. Morceaux choisis.

Michel Preud'homme a livré ses impressions sur cette double confrontation.

Sur l'avant-match: "La presse hollandaise a dit que l'Ajax avait une équipe pour aller en Ligue des Champions et que le Standard serait une équipe facile à éliminer. Mais en réalité, le football reste le football. Nous allons jouer notre chance. Nous avons de la chance de jouer contre une belle équipe et les joueurs se sont entraînés pour sortir l'Ajax de leur zone de confort. J'ai encore beaucoup de contacts avec l'assistant de l'Ajax, avec qui j'ai travaillé. Nous avons beaucoup échangé."

Sur les ambitions du Standard: "La Ligue des Champions est la plus importante pour le moment, mais je veux qu'elle soit un bonus. On ne doit pas, en cas d'éventuel résultat négatif, se critiquer ou être critiqué pour ça. Mais on va jouer tous les matches européens à fond. Ce match vient juste peut-être un peu tôt, on est confronté à ça dans le foot moderne, les matches importants arrivent au moment où il y a des va-et-vient. Mais on fera le maximum."

Sur l'adversaire: ""On sair que j'Ajax est très fort, on l'a vu contre Graz. Notre but est d'essayer de jouer notre jeu, défendre avec nos règles et sortir l'Ajax de sa zone de confort. Si on peut faire ça, on aura déjà fait de bonnes choses. On aura moins d'occasions qu'à Beveren, il faudra être plus réaliste et récupérer le ballon plus haut. Ce que je crains à l'Ajax? La qualité générale du groupe. Ils ont fait de gros efforts financiers pour que le club reviennent au premier plan. Il faut regarder les moyens, la base de leur équipe et de leur noyau par rapport au nôtre et on peut voir qui est le favori. Mais cela ne veut pas dire que nous sommes battus d'avance. Mais la pression est sur l'Ajax, car eux doivent aller absolument en Ligue des Champions."

Sur l'équipe qui devrait être alignée: "On a ramené Mehdi Carcela et Maxime Lestienne qui s'est blessé. On sentait qu'il n'était pas prêt. On a besoin de tout le monde à son meilleur niveau et Mehdi est un des joueurs qui peut, à un moment, sortir quelque chose de fantastique et de mettre du rythme dans une rencontre. Sa et Cimirot sont de retour dans le groupe. Sa est revenu tard, c'est une arme pour nous, il est dans le noyau. Est-ce qu'il pourra jouer 90 minutes? On ne sait pas le dire."

Quid en cas de qualification ou de reversement en Europa League? "Qui dit Ligue des champions dit plus de moyens, mais on a formé un noyau pour pouvoir se défendre en Europa League. Ce qu'on va faire si on se qualifie? Nous verrons bien. La Coupe d'Europe c'est l'occasion de découvrir de nouvelles choses, des autres stades, des nouvelles équipes. L'Europe est un enrichissement pour les clubs qui y participent. Mais je veux éviter des critiques à propos de l'Europe. On ne peut pas avoir de sentiments négatifs à propos d'une prestation européenne."


Marin: "Du 50-50"

Avant Michel Preud'homme, c'est Razvan Marin qui s'est exprimé. "Nous ne devons pas trop penser à l'Ajax mais surtout à d'abord jouer notre football", a confié le joueur. "Dans ce genre de match, je pense que ce sera toujorus du 50-50. Nous jouons à domicile pour commencer, on peut faire la différence. Le plus important c'est de ne pas encaisser de buts."

Et le Roumain d'ajouter: "Tous les joueurs veulent jouer et attendent ce genre de rencontres. L'Ajax est un grand club, avec des très bons joueurs, mais nous ne ressentons pas la pression."



Revivez la conférence de presse via le livetweet de notre journaliste: