Football

Si le premier volet de l’enquête concerne de possibles matches truqués, le second relève plutôt de la fraude. Et c’est là que le nom de Mogi Bayat apparaît. En lettres grasses.

Le plus célèbre agent de Belgique est soupçonné d’avoir manipulé des transferts pour maximiser ses commissions. Et cela dans le dos des joueurs concernés.

Les transferts de Sofiane Hanni (d’Anderlecht au Spartak Moscou) et d’Henry Onyekuru (d’Eupen à Everton avant un prêt à Anderlecht) sont cités. Un troisième transfert serait aussi visé par les enquêteurs.

Interrogé jusqu’à quasi 16h jeudi, Mogi Bayat s’est défendu en expliquant qu’il n’y avait rien d’illégal dans ces transferts. Il a été présenté dans la soirée au juge d’instruction.

Selon l’enquête, Mogi Bayat aurait mis en place des constructions financières pour cacher (...)