Football Offensivement, c’est costaud mais le back droit (Fagner) ne rassure pas et Casemiro sera suspendu

L’imposante vague verte qui a envahi la Samara Arena et la puissance de l’hymne mexicain laissaient penser que le Brésil allait particulièrement souffrir lors de son huitième de finale. Finalement, la Seleçao a attendu le début de la seconde période pour faire la différence et s’ouvrir tranquillement les portes des quarts de finale.

Ce Brésil sera un gros morceau pour les Diables, surtout sur le plan offensif avec des individualités particulièrement impressionnantes. Sans oublier une défense centrale très costaude. Mais il n’en reste pas moins que la Belgique semble avoir les armes pour profiter pleinement des points faibles brésiliens et, surtout, bloquer ses points faibles.

(...)