Football Morioka, Musona, Milic et Makarenko sont tous des échecs. Les deux derniers jouent grâce à la fébrilité du noyau.

Rarement, Anderlecht aura fait de si mauvais transferts que lors de cette année 2018. Le hasard veut que les quatre M - Morioka, Musona, Milic et Makarenko - soient considérés comme les illustrations des deux mercatos ratés. Van Holsbeeck et Devroe auraient mieux fait de faire signer Mbokani, Mitrovic, Mbemba ou même une seconde fois Markovic…

(...)