Football Le milieu a débloqué la situation face à Middlesborough (1-3).

492 jours. Voilà 492 jours que Marouane Fellaini n’avait plus goûté à la sensation de marquer en Premier League.

Une éternité à son échelle qui a pris fin sur le terrain de Middlesborough où, de la tête, le Diable a ouvert la marque lors de la précieuse victoire de Manchester United (1-3) où Victor Valdes s’est totalement déchiré dans les arrêts de jeu.

José Mourinho, quelque part entre intox et polémique, avait quasiment fait le deuil de cette rencontre. Parce qu’elle a été disputée 62 heures seulement après le huitième de finale retour de Ligue Europa contre Rostov. Parce qu’il craignait l’effet du choc psychologique lié au licenciement d’Aitor Karanka. Parce qu’il devait aussi se passer pour diverses raisons de Zlatan Ibrahimovic, Paul Pogba, Ander Herrera, Daley Blind et Wayne Rooney.

"Nous n’avions pas A, B, C, D, E, F ou G mais nous avons L, M, N, O, P et ces gars ont été fantastiques et ont tout donné", a savouré le Portugais sur BT Sport avant de mettre en avant la performance du Diable. "Je savais que Fellaini avait joué contre Rostov et, durant 40 minutes, il a été incroyable. Il est en pleine forme".

Dans une partie où la lutte était avant tout athlétique, le milieu s’est retrouvé dans son élément, multipliant les courses et les duels dans les airs. Avec donc à la clef ce but, le troisième en 2017 déjà.

"Cela fait toujours plaisir de marquer. C’était un super centre d’Ash. Un joli but. Le match était difficile. Ils ont poussé et ont beaucoup joué sur de longs ballons. C’est une équipe physique. Mais nous l’avons fait", a savouré le joueur. "Je suis ravi avec cette victoire. Maintenant, il est temps pour certains de nos joueurs de profiter d’un repos bien mérité après des matches vraiment difficile. Nous avons un effectif large, avec de la qualité. Nous devons prouver au manager que nous pouvons avoir notre place et je pense que nous y sommes parvenus".

Lui le premier. En bon soldat qui ne revendique rien mais qui, par ses performances, répond toujours présent au gré d’un temps de jeu fluctuant.