Football

Sans surprise, le Standard a décidé d'aller en appel des suspensions de Ricardo Sa Pinto (un match effectif + deux matches avec sursis) et Paul-José Mpoku (un match effectif + un match avec sursis). 

Les deux Rouches avaient été condamnés suite à leur comportement sur la pelouse de Zulte Waregem : l'ailier avait tapé sur le téléphone portable du match delegate lors d'une altercation dans le couloir menant aux vestiaires tandis que l'entraîneur était allé dire ses quatre vérités à l'arbitre juste après le coup de sifflet final.

L'appel du Standard est important. Il suspend la décision de la Commission des Litiges et permet donc au duo de participer ce dimanche au déplacement important à Charleroi. Sa Pinto et Mpoku pourront même être présents contre Bruges car la suspension (si elle est confirmée par la Commission d'Appel des Litiges) ne débuterait que le lundi 26 février prochain.

L'affaire sera débattue le vendredi 23 février devant la Commission d'Appel des Litiges.

Par contre, le Standard ne va pas en appel de la suspension d'un mois du préparateur physique, Guilherme Gomes. Il avait poussé le match delegate des deux mains après le même match à Zulte Waregem.