Football

Monté au jeu à la 65e à la place de Yannick Carrasco alors que la Belgique était menée 0-2 par le Japon en huitièmes, Nacer Chadli est venu réanimer les esprits de ses équipiers dans la dernière demi-heure. Mieux, il a inscrit le but du décisif 3-2 dans les arrêts de jeu de la rencontre (90e+4) pour expédier la Belgique en quarts de finale.

"C'est un but pour tout le peuple. Tout le monde est content en Belgique", a dit un Chadli radieux en interview au terme de la rencontre.

"Les changements ont fait du bien. On est 23 joueurs dans le groupe. Quand les joueurs qui commencent sont un peu fatigués, on peut ramener de la dynamique dans l'équipe. C'est ce que l'on nous a demandé à moi et à Marouane (Fellaini, NDLR) en montant au jeu. Ça nous faisait mal de voir cette situation lorsque nous étions sur le banc. Le coach nous a dit de relever le niveau de l'équipe et d'y aller à fond car nous n'étions pas vraiment dans le match."

Courtois a amorcé le 3-2


Thibaut Courtois était éprouvé mais soulagé après le huitième de finale remporté par la Belgique face au Japon. Battu à deux reprises par les frappes japonaises, le portier des Diables a su, comme toute l'équipe, réagir mentalement en lançant notamment le contre du 3-2 dans les arrêts de jeu.

"Après les deux buts encaissés, c'était chouette pour moi de faire un bel arrêt sur le coup franc de Honda et puis de relancer l'action du but", a déclaré Thibaut Courtois. "Je ne crois pas que beaucoup de gardiens vont chercher des ballons comme ça sur un corner à la dernière minute. J'ai ensuite vu Kevin De Bruyne qui courrait et je lui ai donné le ballon."

Avant ce dénouement heureux pour les Diables, Courtois et ses équipiers ont passé un mauvais moment où ils ont beaucoup douté. "On s'est dit " 'zut', ça va être compliqué " mais le but de Jan Vertonghen est tombé au bon moment. C'est un but un peu chanceux mais il nous a permis d'y croire et de nous battre jusqu'à la fin. A partir de ce moment-là, les Japonais ont commencé à douter."

Place à la joie et aux célébrations maintenant pour les Diables mais après cela, il faudra analyser les erreurs commises ce lundi. "Le Japon a bien trouvé les espaces que nous avons laissé. J'ai l'impression que nous étions mieux en place avec la défense à quatre. Ce sont des choses que nous devrons analyser mais maintenant on va fêter cette qualification."

Eden Hazard: "On a des joueurs qui peuvent changer le cours d'un match"


Eden Hazard, capitaine des Diables Rouges, aura été un des meilleurs hommes sur le terrain lundi lors de la victoire in extremis contre le Japon en 8e de finale (3-2). "On a des joueurs qui peuvent changer le cours d'un match, sur le banc aussi. On est juste heureux de gagner et d'aller en quarts de finale", a déclaré le Brainois en conférence de presse. La Belgique défiera, pour une place en demies, le Brésil vendredi à Kazan.

"Les vingt premières minutes étaient vraiment bonnes mais on a un peu foiré en début de seconde mi-temps", a concédé Hazard. "La réaction qu'on a montré était grande. On aurait pu être dehors mais finalement, on va en quarts. Le match contre le Brésil sera magnifique, c'est le rêve de tout joueur de foot. On va maintenant bien se reposer et on fera tout pour gagner."

Elu 'Homme du match', Hazard a aussi estimé que la Belgique allait "devoir gommer des petites choses" après avoir pris "deux buts évitables". "Je tiens aussi à souligner la performance des joueurs qui étaient sur le banc, qui sont rentrés et qui ont changé complètement le match: ça prouve que ce n'est pas un groupe de 11-12-13 joueurs qui sont importants dans le groupe, ce sont vraiment les 23. On a prouvé qu'on était costauds", a ponctué le capitaine des Diables.

De Bruyne: "On a fait le boulot"


Kevin De Bruyne n'a pas paniqué lorsque la Belgique était menée 0-2 face au Japon.

"On était mené 2-0. C'est le football. On a continué à jouer mais le Japon nous a encore fait mal. A la fin de la rencontre, nous nous sommes créés beaucoup d'occasions. Ce résultat montre la capacité de réagir de toute l'équipe. C'était remarquable. Nous avons pris le premier but stupidement. Sur le deuxième goal, nous leur avons laissé trop d'espace. Ce sont des choses qui arrivent et nous avons passé des minutes compliquées. Mais ensuite, nous étions mieux et nous devions en profiter, c'est ce que nous avons fait", a-t-il déclaré. "Qu'allons-nous faire face au Brésil? Gagner", a-t-il encore répondu.

Le milieu de terrain de Manchester City s'est ensuite montré encore plus tranchant."Je ne pense pas qu'on a douté à 0-2. On avait encore trente minutes. C'est long. On a marqué trois fois mais on aurait pu marquer 4 ou 5 fois. Quand il y a des moments difficiles, il faut essayer de jouer mieux et c'est ce qu'on a fait. On a de l'expérience, on sait qu'on doit rester tranquilles et patients dans ces situations".

Meunier félicite... Roberto Martinez


Auteur de l'assist sur le goal décisif de Nacer Chadli à la 90e+4, Thomas Meunier n'a pas manqué de féliciter Roberto Martinez après la victoire 3-2 contre le Japon en huitièmes de finale de la Coupe du monde, lundi à Rostov-sur-le-Don. "Je félicite vraiment le coach pour les changements qu'il a faits, qui ont apporté quelque chose. Les deux buteurs ont travaillé énormément, c'est encore la preuve qu'on est un groupe de 23 joueurs, comme on l'avait déjà vu contre l'Angleterre avec une équipe totalement remaniée", a dit le défenseur belge. "Au bout d'un moment tu te dis que ça ne veut pas rentrer, mais obligatoirement on va gagner ce match... Ensuite début de deuxième période, 0-1, 0-2, tu te dis: +C'est terminé+", a concédé le latéral du Paris Saint-Germain au micro de BeIn Sports.

"Je nous félicite pour le travail accompli même si ça ne doit pas arriver, honnêtement... Il faut pouvoir surmonter ces moments difficiles et on l'a fait. A 0-2 on se dit que ça va vraiment être compliqué, personnellement à 0-2 je mets le bloc derrière et il n'y a plus rien qui passe, quitte à balancer tous les ballons. Tu souffres un peu mais au moins tu tiens le score, et malgré tout je dois quand même féliciter les Japonais parce qu'ils ont continué à jouer", a ajouté l'ancien joueur du Club de Bruges.

"Nous on a su profiter des espaces. On a aussi utilisé notre taille, plus que favorable, on a eu sur corner beaucoup de deuxièmes ballons dangereux. Ce sont des frayeurs un peu inutiles, on en connaîtra d'autres des moments compliqués, maintenant +focus+ sur le Brésil, ça va être une affiche exceptionnelle, c'est maintenant où jamais pour la nation belge de montrer qu'on a le talent et la génération dorée, comme tout le monde la surnomme... On va faire le maximum".

Fellaini "Le groupe le mérite"


Auteur du but égalisateur des Diables Rouges, lundi soir face au Japon (3-2), neuf minutes après être monté au jeu à la 65e minute, Marouane Fellaini était heureux d'avoir contribué à la qualification mais aussi conscient qu'il faudra mieux jouer en quart de finale. "Ce sont des bonnes émotions. Le groupe le mérite. C'est pas 11, 12, 15 joueurs, c'est tout le groupe. Il faut féliciter tout le monde. Cela fait toujours plaisir de marquer. Quand je rentre, j'essaie de faire la différence, d'apporter un plus. J'ai essayé aujoud'hui, je l'ai apporté. Je suis content et je suis content pour le groupe", a-t-il confié au micro de Sporza.

"C'é&tait un peu de nervosité. On n'était pas dans le match. On a commencé timidement. Si on veut battre le Brésil, il faudra monter le niveau de jeu et ne pas jouer comme aujourd'hui. Aujourd'hui, on a vu qu'ils étaient en forme. Ils ont de grands joueurs avec beaucoup d'expérience.Il faudra prêt."

"Depuis le début de la compétition, il n'y a pas de favori dans ce tournoi. On l'a vu hier avec le Danemark et encore aujourd'hui avec la Belgique. C'était un match très très difficile et (vendredi) ce sera encore plus dur."

Roberto Martinez: "Ca dit tout sur ce groupe"


"Gagner 3-2 en 1/8 de finale de la Coupe du monde, ça dit tout sur le groupe de joueurs", a déclaré Roberto Martinez au terme du match remporté in extremis par la Belgique contre le Japon (3-2) lundi soir en huitièmes de finale du Mondial. Le sélectionneur national espagnol est passé tout près d'une énorme désillusion car ses Diables Rouges, menés 0-2, se sont finalement imposés grâce à un but à la dernière seconde de Nacer Chadli. "C'est ce qui se passe en Coupe de monde. On a été poussés dans nos retranchements, il faut féliciter le Japon, ils ont joué un excellent match. Ils ont été solides et rapides, chirurgicaux même, en contre-attaque", a expliqué le Catalan de 44 ans.

"Le caractère de notre équipe a été mis à l'épreuve, c'est là qu'on voit l'apport des remplaçants. Il s'agissait aujourd'hui de passer ce tour, et c'est ce qu'on a fait. C'est un jour pour être très fier de notre groupe de joueurs. Cette victoire c'est pour la Belgique, merci pour votre soutien. Il faut continuer de croire en ces joueurs, ils peuvent y arriver. En Coupe du monde, on peut très bien jouer parfois, mais ce n'est pas ça, il s'agit surtout de gagner, de passer, et c'est ce qu'on a montré aujourd'hui, du caractère.Je veux dire aux personnes qui sont chez eux et qui nous regardent: 'Vous devez être fiers de nous'".