Football

Déjà absent de la sélection de Marc Wilmots pour le voyage au Brésil il y a quatre ans, Radja Nainggolan semble s'être fait une raison alors que le Mondial russe se profile à l'horizon, mais veut néanmoins continuer à prouver qu'il mérite sa place dans les 23.

Dans une interview accordée à nos confrères néerlandophones du Nieuwsblad, le milieu de terrain de l'AS Rome a confié qu'"il serait difficile d'aller au Mondial". Alors que Roberto Martinez était présent ce mercredi à Stamford Bridge pour assister au spectaculaire partage entre Chelsea et i Giallorossi (3-3), le Ninja n'a pas livré sa prestation la plus aboutie sous les yeux du sélectionneur fédéral, malgré le brassard de capitaine entourant son biceps.

"J'essaie toujours de réaliser les mêmes prestations" se défend le Ninja alors qu'il lui est demandé quel est le problème dans sa non-sélection récurrente parmi les Diables rouges. "Je me bats et fais tout mon possible pour aller au Mondial mais ça devient difficile."

Donnant parfois une image froide et distante dans l'opinion publique, le médian concède que le soutien massif qu'il reçoit des supporters des Diables lui fait du bien, sans que ce ne soit suffisant pour l'inciter à faire le premier pas en direction de Martinez. "Je ne peux pas me sélectionner moi-même, j'attends [...] sans savoir ce que j'ai fait de mal. Il dit que c'est un choix tactique, je dois l'accepter. Pour ma part, je peux seulement lui montrer que je mérite ma place au gré de mes prestations."

Et d'espérer en conclusion une issue à cette situation, qui paraît de plus en plus absurde et dont la gestion pose régulièrement question tant la communication du coach national se veut floue. Premier élément de réponse dans deux semaines lorsque Roberto Martinez dévoilera sa sélection pour les deux premières rencontres de préparation prévues en novembre, face au Mexique et au Japon.