Football

Après deux années "fastes" en Coupe d’Europe, la Belgique a pu goûter à nouveau à la dure réalité des compétitions européennes, mardi, avec la déconfiture des Anderlechtois en Ligue des Champions. Bien sûr, les Brugeois du Club et les Gantois, dont la mécanique semblait rouillée, ont réussi à surmonter les écueils qui se dressaient sur leur route pour s’offrir une place en Europa League. Mais désormais, la prudence est de mise pour la Belgique du football même si le tirage au sort des poules de C2 effectué hier laisse la porte ouverte à l’espoir de voir nos trois représentants au tour suivant.

La première bonne nouvelle pour nos trois clubs vient des têtes de séries. Alors que Liverpool ou la Juventus auraient pu figurer au menu, ils héritent de Villareal pour le Club, du Sporting Lisbonne pour Gand et du Zenit Saint-Pétersbourg pour les Mauves. Evidemment, ces trois adversaires sont intrinsèquement supérieurs aux formations belges : les Espagnols comptent deux champions du monde dans leurs rangs (Capdevila et Marchena), la qualité du football portugais n’est plus à démontrer alors que le Zenit de Nicolas Lombaerts a remporté la C2 en 2008 et la Supercoupe d’Europe dans la foulée.

Point commun entre Anderlecht et Bruges, les deux autres formations de leur groupe respectif sont grecques et croates : les Blauw en Zwart défieront en effet le Dinamo Zagreb et le PAOK Salonique tandis que les Mauves affronteront Hadjuk Split et l’AEK Athènes. Un bon test donc pour mesurer la différence entre le championnat belge et les championnats hellène et croate.

Pour Gand, la double confrontation face au Lille d’Eden Hazard prendra des allures de derby et sera l’occasion pour les spectateurs belges de revoir le petit prodige en action. Enfin, le Levski Sofia, qu’il ne faudra pas sous-estimer, complète une poule qui paraît donc abordable, même si quelques beaux exploits seront nécessaires pour achever la phase de groupes dans les deux premiers.

Pas de triomphalisme donc, mais une note d’optimisme pour des clubs belges qui ont l’occasion de donner un coup de pouce à notre coefficient UEFA.