Football

Le verdict est tombé pour les Rouches.

Sanctionné de deux matches à huis-clos, dont un avec sursis, le Standard ne jouera à bureaux fermés que lors de la prochaine saison 2016-2017, a annoncé l'Union belge de football dans un communiqué lundi. Le club liégeois a réagi dans la foulée, acceptant la décision. 

L'Union belge justifie cette décision par le fait que les raisons qui ont poussé à cette sanction concerne un match de la saison régulière et l'application de cette sanction ne peut se faire que lors d'un match de la saison régulière.

"Vu la décision de la Commission des Litiges d'Appel pour le Football Rémunéré du mercredi 2 mars 2016, stipulant e.a. que le club R. Standard de Liège est condamné à jouer, dans ses installations, 1 match à bureaux fermés ;

Vu que les faits litigieux pour lesquels le club a été condamné se sont passés lors d'un match de la compétition régulière ;

Le R. Standard de Liège devra purger ladite sanction lors du 1er match à domicile relevant de la compétition régulière qui suit l'échéance prévue à l'article 1912 du règlement fédéral, soit en l'espèce le 1er match à domicile de la compétition régulière de la saison 2016-2017", rapporte le communiqué de l'Union belge.

Le Standard avait été sanctionné le 2 mars pour des incidents ayant eu lieu au Sporting de Charleroi lors d'un match de championnat datant du 25 octobre.