Football Olivier Renard fait le point sur la première partie de saison du Standard.

Reconnaître un directeur sportif durant un mois de janvier est assez simple. Son téléphone portable est collé à son oreille, un chargeur de batterie est continuellement branché dans sa poche et il fait les cent pas le long de la pelouse d’entraînement. Olivier Renard ne déroge pas à la règle, bien conscient que la première partie de saison du Standard n’est pas satisfaisante. Souvent occupé, l’ancien gardien a accepté de se poser durant une demi-heure dans l’hôtel des joueurs pour tirer un premier bilan de cette saison. Et surtout trouver des solutions pour les cinq derniers mois.

Comment analysez-vous la saison actuelle ?

"Notre bilan est mitigé. Nous avons mal commencé, avec un temps d’adaptation nécessaire pour les joueurs que nous avons achetés. Le staff était également nouveau et avait donc besoin de temps pour découvrir ces nouveaux venus, que ce soit footballistiquement ou humainement. Par la suite, nous avons réalisé une bonne série de résultats, avec notamment un bon parcours en Coupe de Belgique. Mais nous aurions dû prendre plus de points lors des cinq ou six derniers matchs. Ces cinq ou six unités que nous avons perdues dans les dernières secondes à Courtrai, contre Saint-Trond et’Antwerp nous auraient permis d’avoir un peu d’avance sur le septième. Et donc de tenir le rythme des ambitions du club alors que là, nous sommes en retard."

Arrivez-vous à garder votre sérénité par rapport à cette qualification pour les playoffs ?

(...)