Football

Quelle galère pour sélectionner des buts parmi tous ceux inscrits dans l'histoire de la Coupe du monde. Il y aurait pu avoir James Rodriguez, Joe Cole et bien d'autres mais il faut bien trancher. Voici une sélection non-exhaustive de vingt bijoux qui ont marqué l'histoire de la compétition.


Pelé face à la Suède (1958)

Contrôle de la poitrine, coup du sombrero, reprise de volée du droit. Le tout à 17 ans et en finale de la Coupe du monde 1958 face à la Suède. Qui dit mieux que le Roi Pelé ?


Garrincha face au Chili (1962)

Ceux qui ont connu Garrincha se souviennent d'un dribbleur hors pair. Le Brésilien avait, semble-t-il, une frappe de balle incroyable comme en témoigne sa reprise du gauche en pleine lucarne face au Chili en 1962. Avec son doublé, il permet à son équipe de se qualifier pour la finale remportée face à la Tchécoslovaquie.


Bobby Charlton face au Mexique (1966)

Les Anglais n'ont été qu'une fois champions du monde et Sir Bobby Charlton a joué beaucoup dans ce triomphe à la maison. Ce but après un rush a permis à l'Angleterre de remporter sa première victoire d'un tournoi que l'équipe remportera quelques semaines plus tard face à l'Allemagne de l'Ouest.


Carlos Alberto face à l'Italie (1970)

Pelé, Gerson, Rivelino, Tostao, Carlos Alberto... Pour beaucoup, le Brésil 1970 reste la plus belle équipe de l'histoire du football. Ce but résume, à lui seul, l'esprit d'esprit de cette équipe joueuse et collective.


Ralf Edström contre l'Allemagne de l'Ouest (1974)

Bien avant Zlatan, le Suédois Ralf Edström a marqué une volée d'une pureté incroyable face à l'Allemagne de l'Ouest en 1974.


Nelinho contre l'Italie (1978)

Tout le monde se souvient de l'extérieur du gauche de Roberto Carlos face à Barthez lors du "Tournoi de France". Vous êtes certainement moins nombreux à vous rappeler de l'extérieur du droit de Nelinho en 1978. Cadeau...



Krankl contre l'Allemagne de l'Ouest (1978)

Johann "Hans" Krankl et l'Autriche se sont fait éliminer lors du second tour de cette Coupe du monde argentine. Face à l'Allemagne de l'Ouest, tenante du titre, les Autrichiens réalisent un exploit en s'imposant (2-1) grâce à cet enchaînement contrôle-reprise de volée sans poser le pied. Magnifique.



Zico face à l'Ecosse (1982)

Lors du premier tour, le Brésilien Zico a décroché la toile d'araignée du but d'Alan Rough pour égaliser face à l'Ecosse. Malheureusement, la défaite face à l'Italie sera synonyme de fin d'aventure pour la Seleção.


Maradona face à l'Angleterre (1986)

Peut-être le plus beau but de l'histoire du football. Face à l'Angleterre, le légendaire milieu argentin a décidé d'humilier toute l'équipe adverse. Un rush incroyable juste après avoir marqué de la main. Mythique...



Manuel Negrete face à la Bulgarie (1986)

A domicile, lors du premier tour, le Mexique s'est qualifié avec le Paraguay et la Belgique. En huitième, l'équipe mexicaine va battre la Bulgarie (2-0) grâce à ce ciseau de Manuel Negrete. Un but qui va rendre fou les commentateurs locaux.


Roberto Baggio face à la Tchécoslovaquie (1990)

La défaite de l'équipe d'Italie à domicile en demi-finale face à l'Argentine a traumatisé un pays entier. Avant cela, Roberto Baggio a fait rêver la Botte avec ce rush face à la Tchécoslovaquie.


Al-Owairan face à la Belgique (1994)

Saeed al-Owairan a marqué face aux Diables rouges un but incroyable lors de la phase de poules du Mondial 1994. Parti de sa moitié de terrain, il s'est défait avec talent et un peu de réussite de quatre joueurs belges avant de tromper Michel Preud'homme.


Hagi face à la Colombie (1994)

George Hagi, le "Maradona des Carpates" était un superbe joueur. La preuve avec ce but face à la Colombie. La Roumanie perdra en quarts aux pénalities face à une autre suprise de cette "World Cup 94" : la Suède .



Bergkamp face à l'Argentine (1998)

Dennis Bergkamp a inscrit un but d'anthologie face à Newcastle avec Arsenal, celui avec les "Oranje" n'est pas mal non plus... Sur une transversale de 40 mètres de Frank De Boer, son contrôle du coup de pied est parfait, son crochet et sa frappe de l'extérieur en lucarne aussi... Le Vélodrome s'en souvient encore.



Owen face à l'Argentine (1998)

Quel match que ce combat entre l'Argentine et l'Angleterre à Saint-Etienne... Avec ce chef d'oeuvre, Michael Owen, aurait pu devenir le héros du peuple anglais à 19 ans. Malheureusement pour lui, les Argentins vont l'emporter aux tirs-aux-buts après expulsion de David Beckham.


Ronaldinho face à l'Angleterre (2002)

"Quand j'ai frappé la balle, je voulais tirer au but mais peut-être pas exactement où la balle a terminé", a affirmé Ronaldinho après son coup franc qui a lobé David Seaman. Qu'il soit volontaire ou pas, peu importe, cela reste un but exceptionnel.


Cambiasso face à la Serbie-Monténégro (2006)

Le but d'Esteban Cambiasso et de l'Argentine est un modèle de jeu collectif avec 25 passes consécutives.


Zidane face à l'Italie (2006)

Durant sa carrière, Zinédine Zidane a tiré quasiment tous ses pénalites du même côté : à gauche. Face à Gianluigi Buffon, il a dû innover et de quelle manière...


Forlan face à l'Allemagne (2010)

Elu meilleur joueur du Mondial 2010, l'Uruguayen Diego Forlan a marqué de son empreinte la compétition. Il a planté cinq pions et notamment cette reprise somptueuse qui ne laisse aucune chance au gardien allemand lors du match pour la troisième place.


Van Persie face à l'Espagne (2014)

Contre une Espagne quasiment imbattable, les Pays-Bas vont réaliser un incroyable exploit en atomisant les champions du monde en titre (5-1). Robben et Van Persie vont notamment marcher sur l'eau. Cette tête plongeante de l'attaquant batave a fait vibrer toutes les personnes présentes dans le stade et devant leur télé dans le monde entier.