Football Vous avez mis 3 ans à comprendre le système des Playoffs belges ? Préparez-vous à vous arracher les cheveux pour comprendre les rouages de la Nations League ! DH.be est le premier média francophone à s'être plongé en profondeur dans ce règlement très complexe. Accrochez-vous pendant 10 minutes maintenant, et vous pourrez briller en société au moment d'expliquer tout ça à vos amis !

La Nations League a été créée dans le but de remplacer les matches amicaux souvent dénués d'intérêt. Dans cette compétition qui se déroule tous les deux ans, il y a deux enjeux majeurs: le trophée de la Nations League et quatre billets pour l'Euro 2020.

Le premier enjeu s'attribue de manière assez simple. Les 55 équipes européennes sont réparties en 4 "Ligues": 12 dans la Ligue A, 12 dans la Ligue B, 15 dans la Ligue C et 16 dans la Ligue D. Seules les 12 nations de la Ligue A peuvent rêver au trophée dès la première édition, les 43 autres équipes nationales se disputeront le droit d'être promues dans la ligue supérieure dans un premier temps et les places qualificatives pour l'Euro dans un second.

Depuis mercredi, nous connaissons la répartition des Ligues ( vous pouvez la retrouver ici). Pour cette première édition, elle s'est faite sur base du classement UEFA. La Belgique connait donc ses 11 adversaires potentiels dans la Ligue A. Le 24 janvier prochain, un tirage au sort divisera chaque Ligue en quatre groupe. Les Diables pourraient donc, par exemple, se retrouver dans un groupe de trois avec la France et la Croatie. Notons que dans la Ligue C (15 équipes), il y aura trois groupes de 4 équipes et un groupe de 3. Dans la Ligue D (16 équipes), nous aurons 4 groupes de 4 équipes.

Les matches de groupes (dans notre exemple: Belgique-France, France-Croatie et Croatie-Belgique, puis les matches retour) se disputeront en septembre, octobre et novembre 2018. A l'issue de ces six rencontres, un classement sera établi. En cas d'égalité de points, les critères prioritaires pour départager les équipes sont, dans l'ordre: les confrontations directes, la différence de buts, la meilleure attaque, etc.

Soyons optimistes et imaginons que la Belgique termine première, devant la France et la Croatie: les Diables rouges seront qualifiés pour le dernier carré de la compétition, contre les trois autres vainqueurs de groupes. La Belgique, l'Espagne, l'Allemagne et l'Angleterre (au hasard) se retrouveront alors en juin 2019 pour se disputer le trophée de la Nations League. Un tirage au sort décidera des affiches des demi-finales, qui se joueront en un match simple. Ensuite, une petite finale et une grande finale désigneront l'ordre précis de ce "top 4", attribuant au passage le trophée au grand vainqueur.

Toujours dans notre exemple, la Croatie, dernière du groupe, sera reléguée en Ligue B lors de l'édition suivante, au même titre que les autres troisièmes de groupe. Ces équipes seront remplacées par les 4 vainqueurs de groupes de la Ligue B, et ainsi de suite pour les promus/relégués des autres ligues.
© UEFA.com

4 tickets pour l'Euro

Vous avez suivi, jusqu'ici ? Accrochez-vous, car c'est maintenant que les Romains s'empoignent. Le second enjeu de cette compétition est donc l'attribution des quatre derniers tickets pour l'Euro. En effet, les qualifications pour l'Euro 2020 accorderont 20 tickets seulement (les deux premiers de chacun des dix groupes), sur les 24 disponibles. Chaque Ligue de la Nations League héritera de l'un des quatre derniers billets qualificatifs. Si une équipe de la Ligue A (et donc sur papier l'une des douze meilleures équipes européennes) a raté ses qualifications, elle bénéficiera donc d'une deuxième chance. Quant à la Ligue D, elle offrira elle aussi un ticket que se disputeront des petits poucets comme Andorre, Saint-Marin, le Kosovo ou le Luxembourg, entre autres.

Pour ce faire, un classement complet de la Nations League sera établi à l'issue de la phase de groupes. Dans la Ligue A, l'ordre du top 4 sera déjà connu grâce aux demi-finales et finales. Les places 5 à 8 seront distribuées aux 2e de groupe en fonction, dans l'ordre: de leur nombre de points, de leur différence de buts, de la meilleure attaque, etc. Même exercice pour les places 9 à 12 entre les troisièmes de groupe de cette Ligue A. Les places 13 à 16 seront ensuite distribuées selon le même procédé entre les quatre vainqueurs de la Ligue B et ainsi de suite pour dresser un classement précis des 55 équipes de cette Nations League.

Ce joyeux calcul permettra de désigner ceux qui se disputeront les 4 derniers tickets pour l'Euro. En Ligue D, la procédure sera simple puisqu'il est fort probable qu'aucune des équipes classées entre la 40 et la 55e place de cette Nations League ne se soit déjà qualifiée via les éliminatoires de l'Euro "traditionnels". Les quatre vainqueurs de groupe (respectivement 40e, 41, 42e et 43e de la compétition) se retrouveront donc en mars 2020 pour disputer deux demi-finales et une finale (en match simple) afin d'attribuer un ticket pour l'Euro.

© UEFA.com
Mais plus on va monter dans les Ligues, plus on tombera sur des équipes déjà qualifiées pour l'Euro, via les éliminatoires "traditionnels". A ce sujet, le règlement de la Nations League n'est pas très clair et (pas de chance !), le règlement de l'Euro 2020 n'est pas encore disponible. C'est donc cette simple phrase ( trouvée ici), qui nous a permis d'en venir à l'exemple qui va suivre: "Si des vainqueurs se sont déjà qualifiés via les éliminatoires européennes, alors leur place de barragiste sera attribuée à l'équipe suivante la mieux classée dans la division en question, prenant en compte le classement global au sein de cette division, puis si nécessaire dans la division suivante dans l'ordre décroissant en prenant en considération le classement global de la division en question."  

Tentative de traduction avec un nouvel exemple: en Ligue C, la Grèce, la Hongrie, la Serbie et la Slovénie ont pris respectivement les 25e, 26e, 27e et 28e places du classement global de la Nations League en remportant chacune leur groupe, tandis que la Lituanie (29e) et la Roumanie (30e) sont, dans cet ordre, les meilleurs deuxièmes. Mais la Grèce et la Lituanie sont déjà qualifiées pour l'Euro. Les quatre barragistes sont donc la Hongrie, la Serbie, la Slovénie et la Roumanie.

Mais c'est surtout sur le compte de la Ligue B que les vendeurs de calculatrices vont s'enrichir. Rien de tel qu'un nouvel exemple pour simplifier le tout: l'Autriche (13e), le Danemark (14e), la Slovaquie (15e) et la Suède (16e) sont les vainqueurs des quatre groupes mais sont déjà qualifiés pour l'Euro. La Russie (17e), la Tchéquie (18e), la Bosnie (19e), l'Ukraine (20e), la Turquie (21e), l'Irlande du Nord (22e), le pays de Galles (23e) et la République d'Irlande (24e) complètent le classement. Mais parmi ces équipes, seules trois ne sont pas encore qualifiées pour l'Euro: la Bosnie, la Turquie et la République d'Irlande. On va alors rechercher la première équipe de Ligue C qui n'est pas encore qualifiée ni barragiste, soit le 31e du classement (qui est le troisième meilleur deuxième de groupe).

Dans cet exemple, deux équipes (la Grèce et la Lituanie) de Ligue C sont déjà qualifiées par l'Euro, tout comme neuf équipes de Ligue B, ce qui fait onze. Neuf des douze équipes de Ligue A sont donc, elles aussi, déjà qualifiées pour l'Euro. Les trois autres sont automatiquement barragistes, et retrouveront elles aussi une équipe de Ligue C (puisque toutes celles de Ligue B sont déjà soit qualifiées, soit barragistes) pour se disputer le dernier ticket qualificatif pour l'Euro: le 32e du classement.


Défaites volontaires et tirage au sort à recommencer ?

Vu sa complexité, la Nations League risque de ne guère être prise au sérieux par de nombreuses équipes, à l'exception peut-être des membres de la Ligue D qui y trouveront le chemin le plus court pour se qualifier pour l'Euro. Imaginons que le Luxembourg soit promu en Ligue C au terme de la première édition: ne devra-t-il pas, dès lors, tenter de redescendre au plus vite dans la Ligue D pour y obtenir une vraie chance de glaner un ticket pour l'Euro 2024 ? D'autant plus que l'UEFA n'a pas encore confirmé que la 2e édition (si elle voit le jour) mettra en jeu des places pour le Mondial 2022.

Un autre point noir est à souligner: les quatre qualifiés pour l'Euro via cette Nations League ne seront connus qu'en mars 2020 ! Soit après le tirage au sort de la phase finale de l'Euro, qui se tiendra en décembre 2019. En décembre, la Belgique pourrait donc être versée dans une poule avec l'Allemagne, la Lituanie et "le barragiste de la Ligue D". Un article du site de l'UEFA ( celui-ci) prévoit d'ailleurs la possibilité d'un "nouveau tirage au sort si nécessaire". Cela veut-il dire que si l'Ukraine décroche un ticket via les barrages qui la verse automatiquement dans le groupe de la Russie, il faudra refaire un tirage au sort complet de la phase de groupes de l'Euro pour éviter un match à hauts risques ?

On imagine que l'UEFA travaille sur ces bizarreries et incohérences, mais elle ferait mieux de ne pas tarder à lever certains voiles qui planent encore sur cette nouvelle compétition. On vous parie d'ailleurs que la plupart des Fédérations, coaches et joueurs n'y ont encore rien compris...