Football

Sa déchirure du ligament latéral interne du genou, lors du match contre Eupen de la fin décembre 2017, a fait couler beaucoup d’encre. Anderlecht a toujours estimé qu’une opération était indispensable - un diagnostic confirmé par l’entraîneur fédéral du Nigeria - mais Everton, le club auquel il appartient, préconise une guérison sans opération. Onyekuru était favorable à la seconde option.

Le Nigérian s’est de temps en temps montré à Neerpede, mais a surtout suivi sa rééducation à Everton. Il a déjà la tête en Angleterre. Vainqueur du trophée d’Espoir de l’année 2017, il n’était pas présent au Gala du Soulier d’Or. Son message par vidéo, il l’a fait en portant le training d’Everton. Seulement, s’il veut faire partie des 23 Nigérians pour le Mondial, il devra rejouer en club - donc à Anderlecht - cette saison, malgré le risque de rechute. À Anderlecht, on est assez sceptique. Et Vanhaezebrouck ne l’utilisera que s’il peut aider l’équipe.