Football

Ancien président du club, Philippe Dufermont présentera vendredi en assemblée générale un plan de sauvetage du Royal Excelsior de Mouscron (REM). Le projet de reprise du REM est écarté au profit d'un partenariat qui permettrait dans un premier temps de terminer la saison en cours. Mathématiquement sauvé sur le plan sportif, l'Excel pourrait aussi se sauver sur le plan financier.

Pour des raisons pratiques, c'est en dehors des installations du Royal Excelsior de Mouscron (D1) que les 12 membres composant l'assemblée générale du club se sont retrouvés mardi en fin d'après-midi. A 18h, devant une meute de journalistes en attente à l'entrée du stade du Canonnier, le président Jean-Pierre Dufermont et le directeur général Benoît Roul ont annoncé qu'une nouvelle assemblée générale se tiendrait ce vendredi 27 mars à 11h. "Pour une raison d'agenda et d'avion, Philippe Dufermont n'a pu être parmi nous ce mardi. Philippe Dufermont sera jeudi soir en Belgique et participera vendredi à cette réunion. Philippe tient à être présent à l'assemblée afin de nous présenter personnellement son plan de sauvetage du club. Il lui reste quelques points à finaliser. Vendredi, on devrait voter les prolongations. En substance, on écarte la reprise du club au profit d'un nouveau partenariat. Philippe Dufermont injecterait un million d'euros, idem pour le partenaire. Le reste est confidentiel.

Aujourd'hui, c'est un véritable vote de confiance envers Philippe Dufermont qu'a opéré l'assemblée. Parlant du côté sérieux du partenariat, des personnes crédibles à ses yeux, Philippe Dufermont est sûr de son coup", ont commenté les responsables du club. Présent à l'assemblée générale de ce mardi, le réviseur d'entreprise du club a avalisé le report de cette assemblée à la date du 27 mars. A ce jour, la dette globale de l'Excelsior de Mouscron est de 9,2 millions d'euros. "Attention, il y a une dette à long terme de 4,3 millions d'euros, une somme qui n'est donc pas exigible immédiatement", a précisé Benoît Roul.