Perbet est de retour

Christophe Verstrepen Publié le - Mis à jour le

Football

La voix de la raison a été entendue dans le dossier Perbet, qui alimente l’actualité montoise depuis la reprise, puisque le Français a rejoint, hier matin, le noyau hennuyer en stage à Lichtaart.

"C’est vrai que j’ai rentré un certificat médical pour une blessure au genou, explique Jérémy Perbet. Cette blessure n’était pas imaginaire puisque cela ne fait que trois ou quatre jours que je suis capable de courir. J’ai simplement choisi de ne pas venir me faire soigner à Mons car je trouvais la situation compliquée. Je ne me voyais pas venir blessé au club et traîner au Tondreau alors que je pensais qu’un transfert pouvait se réaliser."

Ayant laissé à Parme une priorité jusqu’au 22 juin pour formuler une offre concrète concernant le transfert, les dirigeants montois avaient accepté cette situation mais attendaient de Perbet qu’il se présente dimanche dernier pour le départ en stage.

Persuadé que Mons voulait mettre des bâtons dans les roues d’un transfert très intéressant pour lui et pensant que le président Leone ne tenait pas une promesse donnée en demandant une somme folle le concernant (2,5 millions), Jérémy Perbet décida de ne pas se présenter et d’évoquer une possible utilisation de la loi de 78 pour casser son contrat qui court jusqu’en juin 2015. Mais voyant finalement la situation stagner avec Parme (qui a transféré mardi soir Amauri) et certainement mis sous pression par la direction montoise, Perbet décida hier matin de rejoindre ceux qui sont toujours ses équipiers.

"Je vais maintenant travailler, si mon genou le permet, pour rattraper le temps perdu, relate l’intéressé. Mons n’a pas fermé la porte à un transfert et le mercato est ouvert jusqu’au 31 août. Les supporters peuvent comprendre mon désir de rejoindre un club plus huppé après la saison que je viens de réaliser. Je n’oublie pas ce que Mons a fait pour moi, mais j’ai aussi effectué des sacrifices pour rejoindre l’Albert."

Des fans et des équipiers qui oublieront vite cette histoire si Perbet carbure au même rythme que la saison dernière.

Publicité clickBoxBanner