Football

C'est Peter Callant, actif dans le domaine des assurances, qui va succéder à Marc Coucke à la tête du KV Ostende, a-t-on appris jeudi lors d'une conférence de presse à la Versluys Arena, le stade du club côtier.

Marc Coucke a été contraint de céder le KV Ostende après qu'il a racheté le RSC Anderlecht. Une même personne ne peut en effet se retrouver à la tête de deux clubs dans la même division.

Coucke prendra la succession de Roger Vanden Stock à Anderlecht le 1er mars. La passation de pouvoir au KVO aura lieu cinq jours plus tôt: Marc Coucke quittera le club côtier le 24 février, le jour du match Ostende - Saint-Trond. Ensuite, Peter Callant, 51 ans, s'installera dans le fauteuil du patron d'Ostende.

"Le processus de reprise a été intense, un des plus difficiles que j'ai connu", déclare Marc Coucke. "Il y a eu beaucoup d'intérêt, de Belgique et de l'étranger, mais le timing (28 février) était serré, ce qui a fait renoncer plusieurs candidats. Il restait tout de même huit dossiers concrets".

"Je pense que cet intérêt est un bon signe pour le football et pour le KV Ostende", poursuit Coucke. "Au plus les candidats avançaient dans le dossier, au plus ils étaient intéressés. Ce n'est pas par hasard si le KVO est le 6e club belge en termes de budget. J'ai eu l'honneur de placer quelques personnes aux postes importants, j'ai amené un sponsor principal avec Luc Willems (Veranda's Willems) et construit la Versluys Arena avec Bart Versluys. La base est là".

Coucke ne doute pas que que Peter Callant a le profil idéal pour lui succéder. "A un certain moment, j'ai reçu un SMS de Peter disant: 'I am the man for KVO'. Je l'ai donc appelé. Je pense qu'il a le profil parfait. Il a beaucoup d'ambition, il est Belge et est très attaché au club. D'un point de vue financier, les dossiers étrangers étaient plus intéressants. Mais un repreneur belge est un gage de continuité. Peter est un des plus grands assureurs indépendants. Je suis ami avec lui depuis trente ans. En outre, nous travaillons déjà ensemble au conseil d'administration du KVO".

Callant aura 60 à 80 % des parts du club. "Je vais garder moins de 10 %, mais sans droit de vote", déclare Coucke. "Je n'aurai pas mon mot à dire, mais je reste supporter. Je suis très fier de mes cinq années au KV Ostende. Nous avons vécu des moments fantastiques: les playoffs un à deux reprises, la finale de la Coupe et nous avons joué la Coupe d'Europe. Peter va faire profiter le club de son réseau. Je suis confiant: le KVO va rester un club du subtop stable".

Ostende affrontera Anderlecht samedi pour le compte de la 26e journée de championnat.