Football

De nombreux observateurs étrangers ont suivi le parcours des Diables rouges en Russie lors de cette Coupe du monde. Après la troisième place décrochée ce samedi grâce à une victoire sur l'Angleterre, la presse internationale salue une équipe impressionnante et pleine de talent, qui aurait pu (ou dû) faire mieux.

En Angleterre, le Guardian salue "la meilleure performance de tous les temps de la Belgique dans une Coupe du monde. Ils ont terminé leur tournoi avec six victoires en sept matches, et il est un peu surprenant de ne pas les voir disputer la finale de dimanche", assure le quotidien anglais sur son site. "Une médaille de bronze semble insuffisante étant donné leur immense talent, pour tout ce que l'équipe de Roberto Martinez - avec 10 buteurs différents - a révélé."

Même constat de la force de frappe belge du côté de la BBC, avec un regard optimiste quant au futur de l'équipe: "Martinez a une équipe incroyable à sa disposition et il y a des chances qu'ils soient encore meilleurs après avoir assuré leur statut ici. Cela ne pourrait qu'être le début de l'histoire belge en tant que force montante du football."

En Allemagne, le Spiegel souligne la qualité des deux équipes dans ce match pour la troisième place. "Petite finale? Un match pour la troisième place ne mérite pas ce nom, trop faible par rapport à sa valeur sportive. Après tout, contrairement à ce que l'on aurait pu attendre, les coachs ont offert presque toutes leurs stars, ce qui a fourni une rencontre divertissante", assure le média allemand.

"La Belgique n'était certainement pas moins forte que la France au tour précédent, mais s'est inclinée sur un but de la tête de Samuel Umtiti", revient le Telegraaf, aux Pays-Bas, avant de regretter que les Diables rouges "aient reçu beaucoup de louanges durant le tournoi, mais ils attendent toujours leur premier titre mondial et même leur première finale."

De son côté, l'Equipe pense que "cette troisième place leur laissera sans doute des regrets au regard de leur potentiel offensif (16 buts marqués, 10 buteurs différents), mais elle veut dire beaucoup, car c'est tout simplement le meilleur résultat de leur histoire en Coupe du monde." Le journal sportif français ajoute que les Belges, "pas beaucoup plus séduisants" que les Anglais dans cette petite finale, "auront au moins eu le mérite d'être réalistes."