Football Chelsea ou Real Madrid, le feuilleton du transfert a débuté pour le Diable.

Jusqu’ici, il est resté très évasif. "Je suis un joueur de Chelsea" et "Tout le monde sait l’admiration que j’ai pour le Real Madrid". Voilà deux phrases qu’Eden Hazard a, plusieurs fois, répétées. Des déclarations évasives parce que le Diable sait qu’en football tout peut aller très vite. Il n’a jamais dit qu’il restait ni qu’il partait de Chelsea.

Dans Le Soir, Thierry Hazard a évoqué l’avenir de son fils. L’élément le plus neuf, c’est celui-ci : "Ce que je peux affirmer à propos d’Eden, c’est qu’il a refusé une prolongation de contrat pour pouvoir, le cas échéant, donner suite à l’intérêt du Real."

Ce qui veut dire qu’aujourd’hui le Diable est sérieusement (et officiellement ?) intéressé par un transfert au Real Madrid.

Le clan Hazard met la pression

Cette sortie n’est pas innocente. Très proche de son fils, Thierry Hazard a sans doute lâché cette information avec deux idées en tête. La première, c’est de mettre la pression aux dirigeants de Chelsea. Et la seconde, c’est de signifier au Real Madrid que son fils est ouvert pour écouter une proposition, s’il existe un intérêt. Officiellement, les Merengue n’ont jamais approché le Belge. Mais ce n’est un secret pour personne, Zinédine Zidane, le coach des Madrilènes, est fan du joueur depuis longtemps. Et l’inverse est vrai aussi. Hazard a tendu une première main vers Zizou, reste à voir si cela donnera des idées au technicien français.

Chelsea reste calme

Mais cela ne veut pas dire que Chelsea, avec qui Hazard est lié jusqu’en 2020, est hors jeu. Les négociations concernant une proposition de contrat sont en cours depuis plusieurs mois entre le club et le joueur. Aucun accord n’a encore été trouvé, mais les Blues seraient prêts à faire de lui le joueur le mieux payé de Premier League. Plusieurs sources évoquent un salaire de 340.000 euros par semaine (17,6 millions par an), soit 60.000 euros de plus qu’actuellement.

En général, Chelsea ne négocie jamais avec ses joueurs qui ont encore plus de 24 mois de contrat. Le club pourrait donc attendre la fin de la saison avant de formuler son offre. D’autant plus qu’Hazard ne semble pas, lui non plus, pressé.

Forcément questionné sur le sujet, ce vendredi, en conférence de presse, Antonio Conte a gardé la même ligne de conduite.

"Ma réponse est toujours la même, a répondu l’entraîneur italien de Chelsea. C’est une conversation privée entre le club, le joueur et son agent. Je suis fier de l’avoir dans mon équipe. Et je suis très content de travailler avec lui. C’est un très bon gars avec une grande marge de progression."

Hazard, lui, n’est pas perturbé par ces rumeurs. Il sera pourtant attendu au tournant ce samedi contre Stoke sur le terrain… et en conférence de presse.