Football

Alors que Manchester City caracole en tête de la Premier League, avec 12 points d'avance sur Manchester United (avance qui pourrait passer à 15 points en cas de victoire à Newcastle mercredi soir), Vincent Kompany ne pense pas que le titre est déjà acquis pour les Citizens.

"Je suis le premier à dire que nous ne devons pas lever le pied", déclare Kompany. "Nous devons continuer à pousser, personne n'a le droit de baisser la garde".

Le Diable Rouge rappelle qu'en 2012, City avait 8 points de retard sur United à 6 journées de la fin, ce qui n'avait pas empêché les Citizens d'être sacrés champions lors de l'ultime journée de championnat.

"C'est la première fois que nous avons une telle avance", poursuit le Bruxellois. "Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions".

Par ailleurs, Pep Guardiola peut de nouveau compter sur Kevin De Bruyne, qui n'a pas eu son rendement habituel le weekend dernier contre Bournemouth."Kevin a été malade avant le match de samedi", explique le coach espagnol de City. "Il a eu de la fièvre pendant quelques jours et a perdu deux ou trois kilos. Mais il avait pu s'entraîner de nouveau vendredi, j'avais donc décidé de l'aligner. Je pouvais le remplacer si besoin (De Bruyne est sorti à la 74e, ndlr). Il a pu nous aider pendant 65, 70 minutes".